photo_news
Plein écran
© photo_news

Le reporter Gaspard Glanz pourra couvrir les gilets jaunes à Paris

Gilets jaunesLe reporter Gaspard Glanz pourra se trouver à Paris le 1er mai et les prochains samedis après la levée par le tribunal de Paris de son contrôle judiciaire qui lui interdisait d'être dans la capitale ces jours-là.

  1. Quelque 23.600 gilets jaunes en France, Paris "capitale de l'émeute" le 1er mai?
    Update

    Quelque 23.600 gilets jaunes en France, Paris "capitale de l'émeute" le 1er mai?

    Pour leur acte 24, les "gilets jaunes" français ont été 23.600 à manifester samedi à travers le pays, une participation plus faible et sans doute plus bon enfant que l'ambiance tendue annoncée pour mercredi 1er mai. Strasbourg a été touchée par plusieurs incidents. Gilets rouges de la CGT, "gilets jaunes" et représentants de partis de gauche mêlés, ont opposé une "riposte générale" au gouvernement et au Medef. Quelques centaines de "gilets jaunes" avaient débuté dans l'après-midi une marche passant par le siège de plusieurs grands médias à Paris, pour réclamer "un traitement médiatique impartial" du mouvement social né en novembre.
  2. L'interpellation musclée de ce journaliste crée un tollé en France
    Play
    Video

    L'interpel­la­ti­on musclée de ce journalis­te crée un tollé en France

    Le journaliste Gaspard Glanz, interpellé samedi lors de l'acte 23 des "gilets jaunes", s'est vu remettre lundi une convocation pour être jugé le 18 octobre au tribunal de Paris, a-t-on appris auprès d'un de ses avocats. Il sera jugé pour "outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique", selon Me Raphaël Kempf et le parquet de Paris. D'ici cette date, il a pour interdiction de paraître à Paris tous les samedis et le 1er mai, conformément aux réquisitions du parquet, a indiqué son avocat. Mardi, vingt-deux rédactions françaises, dont celle de BFM TV et de France 2, ont apporté leur soutien à leur confrère, "empêché de faire son travail de journaliste et d'informer".