Plein écran
© reuters

"Le retour de Geneviève doit se régler dans l'apaisement"

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a estimé lundi sur RTL que le retour dans sa famille de Geneviève, cette lycéenne de 16 ans originaire du Puy-en-Velay qui a fugué depuis le 4 décembre, "doit se régler dans l'apaisement".

Plein écran

M. Valls a ajouté qu'il serait "dangereux d'envoyer des gendarmes" pour récupérer cette jeune fille mineure qui se trouve dans le campement des opposants à l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Dimanche soir, une jeune femme du campement chargée des relations avec la presse avait dit que la mère de Geneviève "peut venir chercher sa fille" comme l'ont fait samedi soir les parents de Camille avec laquelle elle avait fugué.

Les deux jeunes filles, élèves de première au Puy-en-Velay, avaient prétexté une visite à l'infirmerie de leur lycée pour prendre la fuite. Les parents de l'une d'entre elles, Camille, sont venus samedi soir à Notre-Dame-des-Landes chercher leur fille qui les avait elle-même appelés.