D’après le site d’information El Confidencial, qui a révélé l’information, l’administration fiscale chercherait des renseignements sur l’origine des 4,4 millions d’euros que l’ex-chef d’État de 83 ans lui a versés au titre d’obligations fiscales découlant de vols en jet privé dont l’ancien monarque avait bénéficié et qui avaient été payés par une fondation basée au Liechtenstein.
Plein écran
D’après le site d’information El Confidencial, qui a révélé l’information, l’administration fiscale chercherait des renseignements sur l’origine des 4,4 millions d’euros que l’ex-chef d’État de 83 ans lui a versés au titre d’obligations fiscales découlant de vols en jet privé dont l’ancien monarque avait bénéficié et qui avaient été payés par une fondation basée au Liechtenstein. © AFP

Le roi Juan Carlos dans le viseur du fisc espagnol

Le fisc espagnol a ouvert une enquête concernant l’ex-roi Juan Carlos, déjà visé par trois enquêtes judiciaires, au sujet d’une régularisation fiscale de 4,4 millions d’euros réalisée en février, a-t-on appris mercredi auprès de sources judiciaires.

  1. Confiants, les talibans afghans attendent leur victoire après le départ des alliés

    Confiants, les talibans afghans attendent leur victoire après le départ des alliés

    Ce n'est plus pour eux qu'une question de temps. Les talibans, qui se félicitent d'avoir "défait" les Américains, se préparent sur le terrain à reprendre le contrôle de l'Afghanistan en restaurant un régime ultra-rigoriste. "Ces arrogants Américains pensaient qu'ils pouvaient éliminer les talibans", se moque le mollah Misbah, commandant des insurgés dans la province de Ghazni, dévastée par les combats dans le centre-est du pays.