Le Royaume-Uni passe la barre des 5.000 morts

Mise à jourLe bilan de la pandémie du nouveau coronavirus a dépassé les 5.000 morts au Royaume-Uni, avec 439 décès supplémentaires en une seule journée, selon un bilan officiel publié lundi.

Le ministre britannique de la Santé Matt Hancock
Plein écran
Le ministre britannique de la Santé Matt Hancock © via REUTERS

Selon les services sanitaires, le bilan est désormais de 5.373 morts et de 51.608 contaminations officiellement recensées, dont le Premier ministre Boris Johnson, hospitalisé.

Il s’agit de la deuxième journée consécutive de baisse du nombre de décès après une aggravation des bilans quotidiens tout au long de la semaine dernière.

Diagnostiqué avec le Covid-19 le 27 mars, Boris Johnson, 55 ans, est le seul chef d'État ou de gouvernement d’une grande puissance à avoir été contaminé.

Il a été hospitalisé dans un hôpital du centre de Londres dimanche soir pour subir des examens, ont indiqué ses services, car il continuait à présenter des symptômes de la maladie, dont de la fièvre.

“Son moral est bon” et il reste aux commandes du gouvernement, a assuré lundi son porte-parole.

  1. Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”
    France

    Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”

    Dans la nuit du 25 au 26 mai dernier, Gabriel, 14 ans, a été interpellé par les forces de l’ordre après avoir tenté de voler un scooter avec un ami à Bondy, près de Paris. Le flou demeure sur les conditions de l’arrestation, rapporte Le Parisien. Le jeune garçon souffre de plusieurs lésions au visage et “risque de perdre son œil” à cause d’une fracture de l’orbite. Il est actuellement soigné à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy.
  2. L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    Un Marine américain a fait équipe avec un chien renifleur de bombes pendant un an, à l’ambassade américaine de Kaboul. Leur déploiement s’arrête cette semaine, ils vont donc devoir se séparer. Richard Pickett-White ne peut se résoudre à quitter son berger malinois répondant au nom d’Abel. Il souhaite acheter le chien, afin qu’il puisse vivre avec lui mais l’entreprise de sécurité à qui il appartient a refusé.