Plein écran
© AFP

Le trafic ferroviaire encore perturbé en France et en Belgique ce week-end

La mobilisation contre la réforme des retraites en France s'installe pour tenter de faire plier le gouvernement. Elle promet un week-end difficile dans les transports, avant une nouvelle épreuve de force mardi et la présentation de la réforme le lendemain. Ce mouvement social aura également des répercussions sur le rail en Belgique ces samedi et dimanche.

"On a frappé un grand coup, généré une dynamique", s'est réjoui le numéro un du syndicat Force ouvrière, Yves Veyrier, avant l'intersyndicale qui est ressortie vendredi avec une nouvelle date de mobilisation, le 10 décembre. Jeudi, les manifestations ont davantage mobilisé que lors des premières journées des mouvements sociaux sur les retraites de 1995, 2003 et 2010.

Enseignants, cheminots, pompiers, fonctionnaires... Avec plus de 800'000 personnes dans la rue et certains secteurs d'activité au ralenti voire à l'arrêt comme les raffineries, les syndicats opposés à la réforme ont repris des couleurs.

Tous, y compris le premier d'entre eux, la CFDT (Confédération française démocratique du travail, NDLR), qui soutient le principe d'un régime universel de retraite par points, exhortent l'exécutif à détailler sa réforme. Le Premier ministre Edouard Philippe a promis qu'il livrerait mercredi "l'intégralité du projet du gouvernement".

“Le système universel” critiqué

À l'origine de la colère ? Le "système universel" de retraite censé remplacer à partir de 2025 les 42 régimes de retraites existants (général, des fonctionnaires, privés, spéciaux, autonomes, complémentaires). L'exécutif promet un dispositif "plus juste", quand les opposants redoutent une "précarisation" des retraités.
Au niveau des transports: samedi et dimanche 5 TGV sur 6 seront annulés et 85% des Transilien supprimés. Sur les lignes TER (transports express régionaux, NDLR), seule 1 circulation sur dix en moyenne samedi et 2 sur dix en moyenne dimanche seront assurées, essentiellement par bus.

Thalys, Eurostar,...

Ces grèves contre la future réforme des retraites en France -projet phare du quinquennat d'Emmanuel Macron- auront également des répercussions en Belgique ce week-end et la semaine prochaine. Pour les 7, 8 et 9 décembre, Thalys a ainsi prévu de faire circuler 2 trains sur 3. L'entreprise ferroviaire invite ses clients à vérifier l'horaire de circulation de leur train, disponible en temps réel sur thalys.com ainsi que sur l'application Thalys.

La compagnie Eurostar a également supprimé deux trains passant par Bruxelles ce samedi et cinq dimanche.

Côté ciel, air France, Transavia et EasyJet ont annoncé vendredi ne pas prévoir d'annulations de vols pour ce premier jour de week-end.