Plein écran
© afp

Le tweet raté d'un député UMP sur Valérie Trierweiler

Christian Estrosi, député-maire UMP de Nice, aujourd'hui dans l'opposition, a tenté d'attirer l'attention sur Twitter en interpellant le parti socialiste sur le silence de la première Dame de France Valérie Trierweiler, pointe Le Huffington Post. Malheureusement pour ce proche de Nicolas Sarkozy, sa tentative de "tweet-clash" est totalement passée à côté de son objectif.

En lien direct avec la fameuse affaire du "tweetgate", le message de Christian Estrosi rappelle le silence total de la Première dame depuis le 12 juin, jour de son message de soutien à Olivier Falorni, l'adversaire de Ségolène Royal à La Rochelle lors des législatives. Selon lui, le PS musellerait Valérie Trierweiler.

A noter que celui qui occupe la fonction de secrétaire général de l'"Association des amis de Nicolas Sarkozy" n'a pas pris la peine de correctement écrire l'adresse de Valérie Trierweiler.

Depuis plusieurs jours, Christian Estrosi est au devant de la scène médiatique.

Il a dénoncé la "justice spectacle" après les perquisitions menées au domicile et au bureau de Nicolas Sarkozy et s'est également fait remarquer mercredi par un "zéro plus zéro égale la tête à Ayrault" sur Europe 1, critiquant le discours de politique générale du premier ministre français.

Au cours de la campagne présidentielle, il avait également comparé la candidate des Verts Eva Joly à une "pastèque".