Leonardo, âgé de moins de deux mois, a été autorisé à quitter l'hôpital
Plein écran
Leonardo, âgé de moins de deux mois, a été autorisé à quitter l'hôpital © DR

“Le visage de l’espoir” : un bébé italien gagne sa bataille contre le coronavirus

La situation dans la région italienne de Lombardie est toujours dramatique, mais quelques bonnes nouvelles viennent parfois donner un peu d’espoir aux habitants. Leonardo, un bébé de moins de deux mois, a gagné sa bataille contre le coronavirus. Il a été autorisé à quitter l’hôpital. “Voici le visage de l’espoir”, rapporte fièrement le maire de Corbetta, une commune près de Milan.

Il a à peine 50 jours, et Leonardo est déjà devenu le symbole de l’espoir en Lombardie, une région durement touchée par le coronavirus. Vers la mi-mars, le bébé est tombé malade. “Quand il a eu de la fièvre, nous avons appelé le pédiatre. Il a remarqué une accélération de son rythme cardiaque et un essoufflement. Nous l’avons donc emmené à l’hôpital. Il a été testé positif au coronavirus”, explique sa maman.

Difficile d’expliquer comment le poupon a été infecté. “Un collègue de mon mari a également été infecté. Nous avons pris nos précautions, mais c’est quand même arrivé”, cherche à comprendre la mère de Leonardo.

Leonardo n’a pas eu besoin de soins spéciaux à l’hôpital. “On lui a donné du paracétamol. Ils ont pris soin de lui comme il le fallait”. Une fois la fièvre passée, Leonardo a été autorisé à rentrer chez lui. “Ce furent des jours effrayants”, poursuit la mère. “J’ai eu très peur, mais maintenant nous pouvons enfin nous en remettre.”

Elle n’est pas la seule à être fière de son fils. Le maire de Corbetta, Marco Ballarini, a également partagé la bonne nouvelle sur sa page Facebook, dont il se sert habituellement pour informer les habitants du nombre d’infections, et malheureusement aussi du nombre de décès, dans sa ville. Cette fois, il avait un message plus sympathique. “Bienvenue chez toi, petit Léo. Merci à tes parents qui n’ont jamais renoncé. Tu nous redonnes du soleil dans nos cœurs. Forza Corbetta!”, s’est-il exprimé.