Plein écran
© thinkstock

Les Belges seront nombreux à partir en Turquie à Pâques

La Turquie est fortement prisée par les vacanciers qui désirent s'envoler vers d'autres cieux pour les congés de Pâques. Le pays affiche une croissance de 117% par rapport aux vacances de Pâques de l'an dernier, a indiqué vendredi le tour-opérateur Tui.

Le Belge reste à la recherche du soleil pour les vacances de Pâques. Trois quarts (76%) des passagers de Tui ont opté pour une destination ensoleillée à quelques heures du plat pays. Beaucoup ont choisi de partir hors de l'Europe, comme en Turquie.

L'Espagne en paye le prix. Ses côtes et ses îles, comme Tenerife ou Majorque, restent toutefois les destinations préférées des Belges pour ces congés de printemps.

Ce changement s'explique par le fait que l'Espagne, au vu de sa popularité, "augmente systématiquement ses prix alors que les pays en dehors de l'Europe essayent d'attirer les vacanciers avec des promotions, créant ainsi un écart de prix entre les destinations. Cette différence a atteint aujourd'hui un plafond", avance Tui.

La Turquie, les Îles Canaries, l'Egypte et le Maghreb en général sont aussi populaires chez le tour-opérateur Thomas Cook. Pour les destinations plus exotiques, les Caraïbes, le Mexique et la République dominicaine trônent en tête.

Thomas Cook observe par ailleurs un intérêt grandissant pour les city-trips. Barcelone, Rome et Lisbonne sont les plus prisées pour ce type de voyage. New York est aussi populaire.

Les vacances de Pâques marquent également la fin de la saison du ski, pour laquelle la France reste le pays favori des pros de la glisse. L'Autriche connaît aussi une popularité croissante, a précisé Thomas Cook.

  1. Les Belges bienvenus en Croatie à condition de montrer une preuve de réservation

    Les Belges bienvenus en Croatie à condition de montrer une preuve de réservati­on

    Les touristes belges sont les bienvenus en Croatie mais ils doivent être en mesure de présenter les documents requis (contrat de location, acte de propriété, réservation d'hébergement, leasing d'un bateau...) à la frontière, précise l'Office du tourisme croate en Belgique pour éviter toute confusion. Les Affaires étrangères confirment dimanche mais rappellent que, côté belge, tout voyage non essentiel vers l'étranger reste pour l'instant interdit.