Plein écran
© Getty Images

Les commerçants polonais peuvent désormais refuser de servir des clients LGBT

La Cour constitutionnelle du pays a autorisé le 26 juin dernier les commerçants à refuser de servir un client en raison de leurs convictions religieuses. Et ce, suite un refus d’un imprimeur d’honorer une commande passée par une association LGBT.

Refuser de servir un client homosexuel est désormais possible en Pologne. La Cour constitutionnelle, contrôlée par le parti ultraconservateur Droit et justice (PiS), a en effet décidé que la sanction du refus de vente est contraire à la Constitution. Cette décision intervient suite au refus d’un imprimeur de réaliser la commande d'une association LGBT. 

Cette mesure s’appuie sur le principe de la clause de conscience qui dit que l’on donne à certains professionnels le droit de refuser de pratiquer un acte qu’ils estiment contraire à leurs convictions. Cela faisait plusieurs années que de nouvelles professions dont les commerçants demandaient à ce que ce droit leurs soit applicable. On peut notamment citer le cas des pharmacies catholiques” qui ne souhaitent pas vendre de contraceptifs. 

La Pologne est l’un des pays les plus homophobes d’Europe selon l’étude menée par l’Institut ILGA-Europe. Une homophobie largement soutenue par le gouvernement en place et notamment par le président de parti Droit et justice qui a récemment déclaré que les communautés LGBT représentent une menace à l’identité, à la nation et à l’État polonais.