Plein écran
Sebastian Kurz, après son vote, dimanche, à Vienne © AFP

Les conservateurs en tête, l'extrême droite troisième, en Autriche

européennesLe parti conservateur du chancelier Sebastian Kurz arrivait largement en tête du scrutin européen dimanche en Autriche, devançant les sociaux-démocrates et le parti d'extrême droite FPÖ, selon des estimations publiées à la fermeture des bureaux de vote.

A 34,5%, l'ÖVP de M. Kurz progresse de 7,5 points par rapport au scrutin de 2014. Touchés par le scandale de l'Ibizagate, ses anciens partenaires de coalition du FPÖ reculent d'un peu plus de deux points à 19,7%.

Les sociaux-démocrates (SPÖ) accusent un recul d'un demi-point, à 24,1%, selon ces estimations diffusées par les principaux médias autrichiens.

Les Verts atteignent 13,5%, tandis que le parti libéral NEOS est crédité d'environ 8%.

En vertu de ces résultats, l'ÖVP décrocherait 7 sièges, le SPÖ 5, le FPÖ 3, les Verts 2 et Neos 1.

  1. Une criminelle belge sur une nouvelle liste des femmes les plus recherchées par Europol

    Une criminelle belge sur une nouvelle liste des femmes les plus recher­chées par Europol

    La criminelle quinquagénaire belge Hilde Van Hacker, en cavale avec son compagnon Jean-Claude Lacote après avoir tué un homme d’affaires britannique à la Côte en 1996, figure parmi les visages masqués mis en scène dans la nouvelle campagne “Crime has no gender” (soit “le crime n’a pas de sexe”) lancée vendredi par l’agence européenne de police criminelle Europol et visant à capturer les femmes les plus recherchées d’Europe. “Les gens pensent que d’habitude ces crimes ne sont pas commis par des femmes, mais ils le sont, et ils sont aussi graves que ceux commis par les hommes”, a commenté Tine Hollevoet, porte-parole d’Europol.