Plein écran
Selon des images de vidéosurveillance, Birna Brjansdottir a disparu dans le centre de Reykjavik samedi 14 janvier vers 5h00 du matin après une nuit de fête. Elle apparaît à l'aube sur des caméras de vidéosurveillance dans le centre-ville, puis sa trace se perd brutalement. © epa

Les détails macabres du meurtre qui a pétrifié l'Islande

VideoLes résultats de l'autopsie laissent penser que Birna Brjansdottir (20 ans) a été étranglée, puis jetée à la mer.

Le meurtre de Birna Brjansdottir (20 ans) avait plongé l'Islande dans l'émoi, un pays de 330.000 habitants où les homicides sont rarissimes (1,8 par an depuis 2001). Son corps avait été retrouvé échoué sur une plage le 22 janvier, soit huit jours après sa disparition.

Selon la chaîne publique islandaise RUV, l'enquête progresse. Les résultats de l'autopsie laissent penser que Birna Brjansdottir a été étranglée, puis jetée à la mer. Un marin-pêcheur groenlandais de passage en Islande le jour du meurtre est actuellement en détention, et la Cour suprême islandaise a rejeté mardi une demande de remise en liberté.

Vers le le port d'Hafnarfjördur
Selon des images de vidéosurveillance, Birna Brjansdottir a disparu dans le centre de Reykjavik samedi 14 janvier vers 5h00 du matin après une nuit de fête. Elle apparaît à l'aube sur des caméras de vidéosurveillance dans le centre-ville, puis sa trace se perd brutalement. Ce matin-là, elle ne se présente pas dans la boutique de vêtements où elle travaille.

Selon les données téléphoniques, Birna Brjansdottir aurait été emmenée dans un véhicule vers le port d'Hafnarfjördur, à 11 kilomètres de là. Il s'agirait d'une voiture louée par des marins groenlandais, dont celui actuellement en détention, à bord de laquelle a été retrouvé le sang de la victime. C'est là que la victime aurait été étranglée, avant d'être jetée dans des eaux glacées, probablement depuis un pont.