Plein écran
© afp

Les deux ouvriers blessés à Bayonne travaillaient pour un sous-traitant portugais

Les deux ouvriers qui ont été blessés dans l'effondrement d'un pont en construction à Bayonne travaillaient pour un sous-traitant portugais, a indiqué l'administrateur délégué de Victor Buyck Steel Construction, Wim Hoeckman.

Le pont métallique de 400 mètres de long situé sur la ligne ferroviaire Bayonne-Biarritz est construit par plusieurs entreprises. "La construction métallique se compose de quatre parties avec une couverture en béton", a expliqué Wim Hoeckman. "Victor Buyck est responsable des parties métalliques tandis que l'entrepreneur français Bouygues se charge de la partie en béton."

Le montage de la partie en acier a été terminé il y a trois semaines. "Des éléments en béton ont été installés sur la construction métallique. Une heure après la fin des travaux samedi, la troisième partie du pont s'est effondrée, entraînant dans sa chute la quatrième partie de l'ouvrage."

Deux ouvriers d'un sous-traitant portugais de la société Victor Buyck Steel Construction, basée à Eeklo, travaillaient sur cette quatrième partie du pont. "Nous avons immédiatement envoyé une équipe de crise à Bayonne. L'hôpital nous a indiqué que les deux hommes n'étaient pas en danger de mort. L'un des deux aurait une jambe cassée tandis que l'autre se serait cassé les deux fémurs."

L'origine de l'effondrement est inconnue, l'enquête étant rendue plus difficile par la rivière. "Un tel pont est construit selon un cahier des charges dans lequel chaque étape de la construction est détaillée. Les ingénieurs ont contrôlé durant la nuit tous les calculs et au premier abord, rien d'inquiétant n'a été remarqué."