Plein écran
© Capture d'écran Het Laatste Nieuws

Les enfants d'un Belge, âgés de trois ans et cinq mois, retrouvés morts à Valence

Les corps d'un garçon de trois ans et de sa petite soeur âgée de cinq mois ont été retrouvés sans vie à Valence en Espagne. Ce sont des agents de la Garde civile qui ont fait la macabre découverte après des révélations de la mère espagnole des victimes qui a orienté les enquêteurs dans leurs recherches, rapporte Het Laatste Nieuws.

Mercredi soir, un voisin d'un couple belgo-espagnol alerte la police après avoir aperçu la mère de famille sortir de son habitation à moitié nue et couverte de sang. Arrivée sur place, la Garde civile est confrontée au père qui déclare son intention de rentrer au pays. "Je retourne en Belgique, je n'ai plus rien à faire ici, ils sont tous morts."

Des opérations de recherches sont immédiatement lancées. Le jeudi matin, la mère âgée de 28 ans est localisée, cachée dans un tonneau, toujours à moitié nue et légèrement blessée. Les parents sont interrogés, mais leurs versions divergent. Finalement, la jeune femme finit par donner des indications précises aux enquêteurs. Un enfant est retrouvé à 75 mètres du domicile familial, l'autre à 150 mètres, ils sont tous deux décédés. 

"Problèmes psychologiques"
La mère a été arrêtée. Le rôle du père, un Belge âgé de 30 ans, n'est pas clair. Il fait aussi office de suspect, au moins pour ne pas avoir averti la police. 

La famille vivait dans une maison squattée. Le père travaillait dans un bar et venait d'être remercié récemment en raison de soucis de ponctualité, précise Het Laatste Nieuws. 

Selon les voisins, les parents souffraient de problèmes psychologiques, se droguaient et étaient préoccupés par les phénomènes paranormaux. Sur la façade de la maison, une inscription "nous allons tous mourir" a été constatée par les enquêteurs.