Plein écran
Selon le président américain, le drone iranien s'est approché à moins de 1.000 mètres du navire USS Boxer (photo), qui a entrepris "une action défensive". © AP

Les États-Unis ont-ils vraiment abattu un drone iranien menaçant? “Ils ont abattu l’un des leurs par erreur”, selon l’Iran

Mise à jourLes États-Unis ont abattu jeudi un drone iranien au-dessus du détroit d'Ormuz car il s'approchait dangereusement d'un navire américain, a annoncé Donald Trump.

Selon le président américain, le drone iranien s'est approché à moins de 1.000 mètres du navire USS Boxer, qui a entrepris "une action défensive". "Le drone a été détruit", a-t-il dit. “Les États-Unis se réservent le droit de défendre leur personnel, leurs équipements et leurs intérêts et appellent toutes les nations à condamner les tentatives de l’Iran pour perturber la liberté de navigation et le commerce international”, a-t-il poursuivi. “J’appelle aussi les autres pays à protéger leurs navires qui franchissent le détroit et à coopérer avec nous à l’avenir”.

Le milliardaire américain a relevé que l’approche de ce drone était “la dernière des nombreuses actions provocatrices et hostiles de l’Iran contre des navires opérant dans les eaux internationales”. De son côté, un porte-parole du Pentagone Jonathan Hoffman a confirmé l'incident dans un communiqué, précisant qu'il était survenu à 10H00 en heure locale (05H30 GMT) alors que l'USS Boxer s'apprêtait à pénétrer dans le détroit d'Ormuz.

L’Iran botte en touche

Les États-Unis ont pu abattre “un de leurs propres” drones au-dessus du détroit d’Ormuz, a pour sa part estimé vendredi le ministre des Affaires étrangères adjoint iranien Abbas Araghchi, démentant que la République islamique ait perdu un appareil sans pilote la veille. “J’ai peur que l’USS Boxer ait abattu un de leurs propres [drones] par erreur”, écrit M. Araghchi dans un message en anglais sur Twitter en faisant référence au navire amphibie..

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, avait affirmé de son côté n’avoir “aucune information sur la perte d’un drone” à son arrivée au siège de l’ONU pour une rencontre avec le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, avant de s’engouffrer dans un ascenseur sans prononcer d’autres paroles. 

L'Iran a abattu le 20 juin un drone américain qui se trouvait selon lui dans son espace aérien. Donald Trump a affirmé deux jours plus tard avoir annulé à la dernière minute des frappes contre l'Iran pour éviter un lourd bilan humain, tout en maintenant ses menaces de représailles contre Téhéran. 

  1. La colère de la mère de Simon Gautier: “On sait qu’il est là, quelque part, blessé”
    Play

    La colère de la mère de Simon Gautier: “On sait qu’il est là, quelque part, blessé”

    “On commence à être assez en colère, parce qu’on est toujours seuls”, déplore Delphine Godart, la mère de Simon Gautier, le Français disparu depuis une chute lors d'une randonnée en Italie voilà huit jours. Le jeune homme de 27 ans a lancé un appel au secours le 9 août, affirmant s’être cassé les deux jambes mais sans pouvoir donner sa localisation exacte. Depuis lors, les autorités n’ont pas déployé les grands moyens pour le retrouver.