Donald Trump.
Plein écran
Donald Trump. © Photo News

Les États-unis se disent prêts à entrer dans des négociations “inconditionnelles” avec l'Iran

Les Américains ont renouvelé leur offre de dialogue avec l'Iran, après la vengeance iranienne contre les bases militaires utilisées par les Etats-Unis en Irak. "Nous sommes prêts à entamer des négociations sérieuses et inconditionnelles avec l'Iran", a écrit l'ambassadrice des États-Unis à l'ONU, Kelly Craft, dans une lettre au Conseil de sécurité des Nations Unies datée de mercredi. L'objectif d'éventuelles négociations serait d'éviter de nouveaux risques pour la paix et la sécurité internationales, ainsi qu'une nouvelle escalade de la part de l'Iran.

Les États-Unis ont cherché à plusieurs reprises une solution diplomatique au conflit, a précisé Kelly Craft. Mais si la situation au Moyen-Orient l'exigeait, les États-Unis sont prêts à prendre des "mesures supplémentaires" pour protéger les Américains dans la région.

Le président iranien Hassan Rohani a, à son tour, averti jeudi les Etats-Unis qu'ils risquaient une "réponse dangereuse" si la Maison Blanche tentait de faire plus d'interventions dans la région. L'assassinat du général iranien Qassem Soleimani avec un drone américain a déjà conduit à une attaque à la roquette de l'Iran sur les troupes américaines en Irak.

Le président américain Donald Trump a déclaré mercredi que l'Iran "semble maintenant reculé". Mais Hassan Rohani a menacé d'autres représailles si nécessaire. "Si les Etats-Unis font une autre erreur, ils obtiendront une réponse très dangereuse", a déclaré Hassan Rohani lors d'une conversation téléphonique avec le Premier ministre britannique Boris Johnson, selon l'agence de presse iranienne Tasnim.