Plein écran
Mark Rutte (VVD) © anp

Les Pays-Bas ont enfin un gouvernement mais la cohabitation s'annonce difficile

UpdateLes partis VVD, CDA, D66 et CU sont enfin parvenus à un accord pour former un gouvernement 208 jours après les résultats des élections.

Les quatre partis envisageant de former un gouvernement aux Pays-Bas -VVD, CDA, D66 et ChristenUnie (CU)- sont arrivés lundi à un accord, trois bons mois après le début des négociations. Chacune des parties va maintenant se pencher plus précisément sur la forme que prendra cet accord.

"Très content"
"Je suis très content", a déclaré Mark Rutte, négociateur pour le VVD, qui évoque un "texte très équilibré". Le négociateur CDA, Sybrand Buma, s'est dit convaincu qu'il s'agit d'un bon accord. Selon Gert-Jan Segers (CU), l'accord comporte aussi des compromis qui feront mal. Alexander Pechtold (D66) s'est montré satisfait et a parlé d'un accord solide.

Méfiance au sein du VVD
Des membres importants de plusieurs partis ont déjà dit dans les médias tout le mal qu'ils pensaient de certaines mesures évoquées. Des mandataires VVD voient notamment d'un mauvais oeil la réintroduction d'une taxe pour les personnes ayant totalement remboursé leur prêt hypothécaire.

Vers un mariage difficile?
Selon les experts, ce mariage s'annonce difficile. Le D66 gouvernera en effet avec le VVD, parti libéral (du Premier ministre sortant Mark Rutte, vainqueur des élections en mars), et avec deux partis chrétiens: le CDA pragmatique et l'Union chrétienne (CU), plus conservateur. Fondé dans les années 1960, le D66 est pour l'avortement, défend les droits LGBT et souhaite que le droit à l'euthanasie soit étendu afin que chacun - pas seulement les personnes en phase terminale - puisse décider de mettre fin à sa vie. Une ligne politique aux antipodes de celle du CU, fondée sur la Bible, combattant l'avortement, le mariage homosexuel et l'euthanasie.

Majorité fragile
Cette coalition donne à Mark Rutte et à ses partenaires une majorité ne tenant qu'à un seul siège, avec 76 sièges sur 150 au Parlement. Si M. Rutte devrait rester Premier ministre, la composition de son troisième gouvernement ne sera pas présentée avant le 23 octobre, selon la télévision publique NOS.