Illustration
Plein écran
Illustration © getty

Les personnes de groupe sanguin O seraient mieux immunisées que les autres face au coronavirus

D’après une étude chinoise, les personnes de groupe sanguin O sont mieux immunisées que les autres, relate France inter

Différents facteurs réduisent l'immunité du patient contaminé par le coronavirus: l’âge avancé, les maladies cardiovasculaires et respiratoires, le diabète, l’obésité, etc. Selon une étude récente, un nouveau paramètre entrerait également en ligne de compte dans la guérison: le groupe sanguin. 

En effet, selon les observations des chercheurs de l’université de Shenzhen (Chine), les personnes du groupe sanguin O semblent moins touchées que la moyenne par le coronavirus (-33%). À l’inverse, les membres du groupe sanguin A sont surreprésentés, avec un risque 20% plus élevé. 

L’étude a comparé deux échantillons de sujets. Le premier était constitué de 2.100 personnes infectées par le virus et issues de trois hôpitaux à Wuhan et Shenzhen. Le deuxième était composé de 3.700 personnes non infectées originaires de Wuhan. 

“Sans distinction d’âge ou de sexe, le coronavirus semble moins toucher les personnes du groupe 0 que celles du groupe A”, révèle l’étude. Pourquoi? La réponse se trouve dans les anticorps: 

“Suivant notre groupe sanguin, nous développons des anticorps différents dès la naissance. Les personnes du groupe sanguin A auront des anticorps B, les B des anticorps A. Quant aux O, ils développent à la fois des anti A et des anti B. Une double défense en quelque sorte, une immunité naturelle légèrement supérieure”précise France inter

Le groupe sanguin O est majoritaire (45%) à l’échelle mondiale. L’étude ne précise en revanche rien sur le groupe B ni sur le groupe AB. 

  1. Le dérapage du préfet de police de Paris: “Les patients en réanimation n’ont pas respecté le confinement”
    Play

    Le dérapage du préfet de police de Paris: “Les patients en réanimati­on n’ont pas respecté le confine­ment”

    Ce vendredi, le préfet de police de Paris a tenu un point presse à l’aube du début des vacances de Pâques. Mais lors de son intervention, Didier Lallement a tenu des propos chocs en estimant que les personnes hospitalisées en réanimation aujourd'hui étaient celles qui n’avaient pas respecté le confinement. Quelques heures plus tard, face à la polémique, il a regretté ses propos dans un communiqué.