"Pas loin d'ici, des infirmières et des médecins travaillent à préparer l'impact d'une pandémie. Tout le monde travaille 24 heures sur 24 et 7 jours 7. C'est une insulte à leurs efforts", a réagi le ministre irlandais de la Santé, Simon Harris
Plein écran
"Pas loin d'ici, des infirmières et des médecins travaillent à préparer l'impact d'une pandémie. Tout le monde travaille 24 heures sur 24 et 7 jours 7. C'est une insulte à leurs efforts", a réagi le ministre irlandais de la Santé, Simon Harris © Twitter

Les pubs de Temple Bar ferment après des rassemblements “insultants” pour le personnel médical

CoronavirusPubs et clubs de "Temple Bar", coeur de la vie nocturne de Dublin, ont décidé "volontairement" de fermer leurs portes dimanche jusqu'à nouvel ordre pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, ont-ils annoncé dans un communiqué.

  1. Votre âge influence-t-il la prime de votre assurance auto ?

    Votre âge influence-t-il la prime de votre assurance auto ?

    Il ressort des chiffres du Centre de Connaissance Sécurité Routière (2012) que plus d’un tiers de tous les accidents corporels sont causés par des conducteurs de la tranche d’âge comprise entre 18 et 31 ans. Cela est-il dû à une imprudence au volant ou à un manque d’expérience de la conduite ? De toute façon, l’expérience joue un rôle important. Quelle est alors l’influence de votre âge sur la prime de votre assurance auto ? Independer.be vous l’explique.
  2. Épargne-pension: évitez ce piège fiscal

    Éparg­ne-pension: évitez ce piège fiscal

    L’épargne-pension offre un peu de répit financier et vous offre également un avantage fiscal. Pourtant, augmenter l’épargne-pension ne génère pas nécessairement un avantage fiscal plus important. Près de 3.000 épargnants ont même reçu cette année un avantage fiscal moindre que lorsqu’ils avaient épargné un peu moins. C’est ce qu’affirme L’Echo, sur la base de données du SPF Finances. Guide-epargne.be vous explique comment éviter ce piège fiscal.
  3. Thomas et Katrien vivent dans un habitat groupé: « Une décision qu’on n'a jamais regrettée »
    Livios

    Thomas et Katrien vivent dans un habitat groupé: « Une décision qu’on n'a jamais regrettée »

    Il y a un peu plus de sept ans, quatre familles ont ainsi décidé d’unir leurs moyens pour acheter une maison passablement délabrée. L’idée était de la démolir pour reconstruire plusieurs habitations à sa place. Thomas et Katrien ont été le quatrième et dernier couple à rejoindre le projet. Une décision qu’ils n’ont jamais regrettée. Jettez un coup d’œil dans leur maison grâce au site de construction Livios.