Plein écran
© ap

"Les USA n'ont joué aucun rôle dans le mouvement prodémocratie à Hong Kong"

Les Etats-Unis n'ont joué aucun rôle dans le mouvement prodémocratie qui agite depuis plus de six semaines Hong Kong, où des manifestants réclament l'instauration d'un véritable suffrage universel, a assuré mercredi à Pékin le président américain, Barack Obama.

Plein écran
© reuters
Plein écran
© epa
Plein écran
© ap
Plein écran
© ap
Plein écran
© afp

"J'ai expliqué clairement que les Etats-Unis n'ont eu aucune implication dans la tenue des manifestations qui se sont déroulées à Hong Kong", a assuré le président américain, dans une conférence de presse conjointe avec son homologue chinois Xi Jinping. Des responsables chinois, ainsi que la presse officielle, ont accusé, sans les nommer, des "forces étrangères" ou "les Occidentaux" de soutenir le mouvement prodémocratie hongkongais "Occupy Central", qui a occupé le quartier des affaires de l'ancienne colonie britannique.

Il revient à la Chine et à Hong Kong de régler les questions soulevées par ce mouvement, a assuré Barack Obama. "Mais j'ai fait valoir de façon claire que les Etats-Unis encouragent le droit des peuples à s'exprimer eux-mêmes, et que des élections à Hong Kong répondent au souhait de la population locale", a dit le président américain.

Le président chinois a de son côté affirmé que le mouvement Occupy Central était "illégal" et qu'il apportait son "ferme soutien" à l'exécutif de Hong Kong dans ses efforts pour y rétablir l'ordre. "L'ordre public doit à tout prix être maintenu, non seulement à Hong Kong mais aussi partout sur la planète", a déclaré M. Xi, en insistant sur le fait que la gestion de Hong Kong relevait "exclusivement des affaires intérieures de la Chine".

L'ampleur du mouvement prodémocratie à Hong Kong s'est considérablement réduite depuis les premiers jours de la mobilisation, mais des manifestants occupent toujours trois sites dans l'ancienne colonie britannique.