Plein écran
Une délégation américaine rencontre le Premier ministre irakien

Les USA pas "sûrs" d'avoir arrêté le bon chef d'Al-Qaïda en Irak

Plein écran
L'homme arrêté était-il le bon larron?

L'armée américaine a indiqué dimanche qu'elle n'était pas "certaine" qu'un Irakien arrêté fin avril à Bagdad était le chef d'Al-Qaïda en Irak et qu'elle continuait à tenter de déterminer le "rôle complet" joué par cet homme.

"Nous n'avons rien qui puisse contredire les renseignements que les Irakiens ont pour l'instant", a déclaré le porte-parole de l'armée américaine en Irak, le général David Perkins.

"Nous ne sommes pas certains du rôle complet joué par cet homme", a ajouté le général Perkins.

Les autorités irakiennes avaient annoncé le 23 avril la capture d'Abou Omar al-Baghdadi, présenté comme le "chef diabolique" d'Al-Qaïda en Irak, responsable de dizaines d'attentats suicide dans le pays. Dans le passé, elles avaient déjà annoncé à deux reprises sa mort ou son arrestation avant de se dédire.

Le 18 mai, une vidéo de l'interrogatoire d'un homme présenté comme Abou Omar al-Baghdadi avait été montrée aux journalistes.

Le Pentagone a toujours refusé de confirmer formellement l'arrestation de Baghdadi, un homme dont l'existence n'est pas complètement assurée. L'armée américaine le présente généralement comme un leader "fictif" à la tête d'une simple "organisation virtuelle" n'ayant d'existence que sur internet et créée à des fins de propagande pour masquer la prééminence des jihadistes étrangers. (belga)

  1. Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge
    Play

    Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge

    Un trentenaire roumain, qui avait caché une trentaine de téléphones volés dans le short cycliste qu’il portait sous ses vêtements, a été arrêté mardi passé aux Pays-Bas, en marge d’un concert de Sum 41 dans la salle AFAS Live à Amsterdam, grâce à un tuyau de la police belge, suite au vol similaire d’une cinquantaine de téléphones lors d’un concert du même groupe canadien le 14 janvier à la Lotto Arena à Anvers.