Plein écran
© belga

Libération a payé... 50 euros pour interviewer Leonarda

Plein écran
© belga

Le quotidien Libération a révélé mardi avoir versé 50 euros pour pouvoir interviewer Leonarda Dibrani, la collégienne rom expulsée avec sa famille vers le Kosovo le 19 octobre dernier.

Dans un portrait publié en dernière page, le journaliste de Libé raconte comment le père de la jeune fille, Resat, lui a demandé de "donner un truc" pour l'interview, appuyé par Leonarda qui explique "Tu comprends, on n'a plus de thunes".

"D'ordinaire jamais Libération ne paie, mais là, allez savoir pourquoi, on cède tout en négociant serré. Affaire conclue à 50 euros au lieu des 200 réclamés", écrit Michel Henry, l'auteur de l'article. Les Dibrani, "amers et déçus, cherchent en vertu de cette stratégie de la débrouille qui gouverne leurs vies, à tirer bénéfice de l'appétit des médias", commente le journaliste.

Certaines stars demandent de l'argent pour des interviews, mais ces cas sont rarement reconnus par les médias qui l'acceptent. Dernier exemple en date, la starlette Nabilla qui demande 10.000 euros pour une interview, assumant de profiter de sa célébrité, ont révélé plusieurs journaux en septembre dernier, comme Le Progrès ou le quotidien belge Le Soir, qui ajoutaient avoir refusé ces conditions.

  1. Emmanuel Macron "fera le maximum" pour éviter une escalade entre les Etats-Unis et l’Iran

    Emmanuel Macron "fera le maximum" pour éviter une escalade entre les E­tats-Unis et l’Iran

    Le président français Emmanuel Macron a promis jeudi à Tokyo qu'il ferait "le maximum" dans les prochains jours pour "éviter une escalade militaire" entre l'Iran et les Etats-Unis. "On fera le maximum" pour que "personne ne commette l'irréparable", a-t-il déclaré à la presse au deuxième jour de sa visite au Japon. "Il est essentiel aujourd'hui que l'ensemble des acteurs diminuent la tension", a-t-il ajouté.