Plein écran
© photo_news

Londres exige une réunion des ministres des Finances

David Cameron a exigé vendredi une réunion des ministres européens des Finances consacrée à la demande d'une rallonge britannique de 2,1 milliards d'euros au budget de l'UE pour 2014, jugée "inacceptable" par Londres, a indiqué une source gouvernementale britannique.

Plein écran
© epa
Plein écran
© epa
Plein écran
David Cameron et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte © epa

M. Cameron a soulevé le problème vendredi matin, à la reprise des travaux du sommet européen, a précisé cette source. "Il a dit qu'il devait y avoir une discussion des 28 ministres des Finances, une réunion des ministres pour en discuter", a-t-elle ajouté.

Le dirigeant britannique, sous pression des europhobes de l'Ukip dans son pays, a dit au président de la Commission, José Manuel Barroso, que ce dernier "n'avait absolument pas réalisé l'impact" de la demande de Bruxelles d'une telle rallonge, a indiqué une autre source britannique.

"Il ne s'agit pas seulement de l'opinion publique, il s'agit de deux milliards d'euros", a souligné M. Cameron, selon cette source. M. Barroso avait soutenu jeudi n'avoir pas été tenu au courant de la demande de ses services.

Au terme d'une révision technique du montant des contributions nationales au budget de l'UE pour 2014, l'exécutif européen a indiqué jeudi avoir réclamé à Londres une rallonge pouvant aller jusqu'à 2,1 milliards d'euros.

Autre pays affecté, les Pays-Bas, appelés selon leur ministre des Finances et patron de la zone euro, Jeroen Dijsselbloem, à rajouter au pot quelque 600 millions d'euros. "C'est une surprise très désagréable, nous allons examiner d'où vient ce chiffre, car tout se mélange", a affirmé vendredi M. Dijsselbloem.