Plein écran
© afp

Maëlys n'aurait pas été violée par Nordahl Lelandais

Les conclusions des experts qui ont examiné le corps de la petite Maëlys ne permettent pas de confirmer la thèse du viol. Aucun élément n'est en mesure de contredire la version de Nordahl Lelandais, relate le média français RTL.

Depuis ses aveux formulés le 29 mars dernier, Nordahl Lelandais  martèle que Maëlys est décédée suite à une "gifle" et qu'il ne l'a pas violée. Une version qui ne peut être démentie par les experts qui ont relevé une fracture de la mâchoire, mais aucune autre lésion.

Les vêtements de la fillette ont également été passés au crible et ne laissent apparaitre aucune trace de l'ADN ou de sperme du meurtrier présumé.  Aucune pulsion sexuelle ne serait à l'origine de la violence manifestée par Nordahl Lelandais, selon trois psychiatres qui l'ont rencontré.

L'autopsie terminée, le corps de Maëlys a été rendu à la famille. Les funérailles auront lieu ce samedi  à La Tour-du-Pin, dans l'Isère.