Dioncounda Traoré, président par interim du Mali
Plein écran
Dioncounda Traoré, président par interim du Mali © epa

Mali: libération des responsables politiques arrêtés après le putsch

Les neuf responsables politiques maliens détenus à la suite du coup d'Etat militaire du 22 mars, dont cinq ex-ministres, ont été libérés jeudi, a déclaré à l'AFP le capitaine Moussa Dindo, proche de la junte qui vient de transférer officiellement le pouvoir aux civils.

Dioncounda Traoré et un des leaders de la junte, le capitaine Amadou Sanogo
Plein écran
Dioncounda Traoré et un des leaders de la junte, le capitaine Amadou Sanogo © afp

"Conformément à nos engagements, nous venons de libérer tous les détenus", a-t-il indiqué. Contactées par l'AFP, les familles de deux détenus ont confirmé ces propos. "Les détenus politiques viennent tous d'être libérés, ils sont en train de rentrer à la maison", a dit un proche d'un des ex-prisonniers, sous couvert d'anonymat. Le ministre ivoirien de l'Intégration africaine, Adama Bictogo, membre de la médiation ouest-africaine, avait annoncé mardi à l'AFP avoir obtenu un "accord de principe" de la junte pour la libération de ces prisonniers. Ces personnalités et anciens ministres du régime déchu d'Amadou Toumani Touré, parmi lesquels celui des Affaires étrangères, Soumeylou Boubèye Maïga, et le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, étaient détenus au camp militaire de Kati, près de Bamako, quartier général des putschistes. Ces libérations interviennent quelques heures après l'investiture du président de l'Assemblée nationale, Dioncounda Traoré, comme chef de l'Etat intérimaire, en vertu d'un accord de sortie de crise signé par la junte avec la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Cette intronisation consacre le retour à l'ordre constitutionnel après le coup d'Etat du 22 mars contre ATT.

  1. Le mystère de Ferrera Erbognone où les habitants semblent tous immunisés contre le virus

    Le mystère de Ferrera Erbognone où les habitants semblent tous immunisés contre le virus

    Les plus de 1.000 habitants du village de Ferrera Erbognone, dans le nord de l’Italie, ne semblent pas être sensibles au coronavirus. Alors que les infections et les décès dus au Covid-19 frappent à grande échelle les municipalités environnantes, le village de la région italienne de Lombardie, qui a été durement touchée, est épargné. Les scientifiques pensent que les habitants sont immunisés contre la maladie. Des analyses de sang doivent montrer comment cela est possible.