Plein écran
© getty

Manuel Valls soupçonné de traquer un journaliste

Manuel Valls est parti en guerre contre un journaliste du Figaro, si l'on en croit une information de L'Express. Le ministre français de l'Intérieur aimerait savoir d'où ce fameux journaliste tient ses sources, après la publication de plusieurs articles égratignant sa politique en matière de délinquance.

Plein écran
© reuters
Plein écran
© afp

Le journaliste du Figaro, Jean-Marc ­Leclerc, a dévoilé ces dernières semaines plusieurs dossiers à caractère sensible concernant Manuel Valls. Des publications qui ont fait du bruit du côté du Ministère de l'Intérieur.

D'après des informations de L'Express, il a été demandé "aux chefs de service, notamment à la police aux frontières, d'identifier les informateurs" du journaliste.

Atteinte à la liberté
Une tentative qui va à l'encontre de la liberté de la presse et qui a rapidement fait réagir la "Société des Journalistes (SDJ)", qui a publié un communiqué rappelant les principes de base du métier. "La SDJ met en garde quiconque serait tenté d'espionner un journaliste pour savoir d'où il tient ses informations. Un tel comportement constitue, en effet, une atteinte délibérée à la liberté d'informer, et ne peut se justifier d'aucune façon", dit le communiqué.

Valls dément
Contacté par l'AFP, Manuel Valls a démenti l'information, qu'il a qualifié de "totalement infondée". Il a rappelé "avec force que ces allégations sont mensongères et qu'il est extrêmement attaché à la liberté de la presse ainsi qu'à la protection des sources. Le temps des "enquêtes" est révolu."