Plein écran
© reuters

McDonald's condamné à verser 250.000 euros à un ex-cadre

Un franchisé de McDonald's situé en Bretagne a été condamné à verser 250.000 euros à une ancienne employée pour quatre ans d'heures supplémentaires impayées, rapporte Le Monde. C'est un record dans l'Hexagone.

Engagée en 1999, la plaignante avait gravi les échelons au sein de la chaîne de restauration rapide, au point de devenir gérante de la franchise. Mais son horaire était plus que dantesque, puisqu'il n'était pas rare qu'elle commence ses journées à 5 heures du matin pour les terminer vers minuit. En gros, de 2006 à 2009, elle a quasiment doublé son temps de travail.

Quelque 120.000 euros au titre des heures supplémentaires et 130.000 euros pour les jours compensatoires ont été alloués à la plaignante. "La jeune cadre était soumise à des pressions énormes et se trouvait sous l'emprise totale de l'entreprise, ne réalisant même pas ce qui lui arrivait", a indiqué Mado Le Faucheur, défenseure syndicale CFDT. Quelques mois plus tard, elle avait quitté son emploi à cause d'une dépression sérieuse. (JC)