Plein écran
Hrant Dink © afp

Meurtre de Hrant Dink: un ex-chef de la police turque arrêté

Un ancien haut responsable de la police turque a été arrêté jeudi dans le cadre de l'enquête ouverte sur l'assassinat en 2007 du célèbre journaliste turc d'origine arménienne Hrant Dink, ont rapporté les médias locaux.

Chef du service de renseignement de la police de 2006 à 2009, Ramazan Akyürek a été interpellé et placé en garde à vue à Ankara sur ordre du procureur d'Istanbul, a précisé l'agence de presse gouvernementale Anatolie.

Le 19 janvier 2007, Hrant Dink, 52 ans, était abattu de deux balles dans la tête devant le siège stambouliote d'Agos, le journal bilingue turco-arménien qu'il dirigeait.

Il oeuvrait à la réconciliation entre Turcs et Arméniens mais était haï par les nationalistes turcs pour avoir qualifié de génocide les massacres dont les Arméniens ont été les victimes pendant la Première Guerre mondiale.

Un jeune nationaliste, mineur au moment des faits, Ogün Samast, a rapidement avoué le meurtre du journaliste et a été condamné en juillet 2011 à vingt-trois ans de prison.

Mais l'identité de ses commanditaires continue de faire l'objet d'une vive polémique.

La justice turque a dans un premier temps écarté la thèse d'un complot, défendue par les partisans de Hrant Dink. Mais lors d'un autre procès, un des instigateurs présumés de l'assassinat, Erhan Tuncel, a révélé qu'il avait informé la police d'une machination contre le journaliste, mais que ses avertissements n'avaient pas été entendus.

En 2013, la Cour de Cassation a ordonné la réouverture du dossier et engagé des poursuites contre plusieurs policiers de haut rang pour avoir négligé les menaces qui pesaient sur le directeur d'Agos.