Plein écran

Nadine Morano dérape et se fait ridiculiser en direct (vidéo)

Décidément, Nadine Morano a l'art de faire le buzz. Après avoir confondu maladroitement Renault (affaire d'espionnage) et le chanteur Renaud sur un plateau de télé il y a quelques temps, la ministre française de l'Apprentissage s'est fait ridiculiser par Jean-Jacques Bourdin, journaliste à BFM TV.

Tout d'abord, le journaliste l'a reprend sur une erreur de liaison ("cents" euros). Invitée ensuite à s'exprimer sur le projet de TVA sociale de Nicolas Sarkozy, Morano s'est emmêlé les pinceaux. Sans doute perturbée par la répartie de son interlocuteur, Morano se trompe en comparant la TVA allemande et française. "La TVA en Allemagne est plus élevée que la nôtre, elle est de trois points supérieurs à la nôtre".

Du tac au tac, Bourdin corrige la ministre UMP. "Vous dites des bêtises Nadine Morano. La TVA en Allemagne est de 19 points. Vous ne maîtrisez pas le sujet, pardonnez-moi de vous le dire".

Et l'ambiance fut tout aussi électrique durant le reste de l'interview...

M.B.

Regardez la séquence ci-dessous à partir de 5min00

  1. Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge
    Play

    Un pickpocket interpellé lors d'un concert avec 30 téléphones dans son short grâce à un tuyau de la police belge

    Un trentenaire roumain, qui avait caché une trentaine de téléphones volés dans le short cycliste qu’il portait sous ses vêtements, a été arrêté mardi passé aux Pays-Bas, en marge d’un concert de Sum 41 dans la salle AFAS Live à Amsterdam, grâce à un tuyau de la police belge, suite au vol similaire d’une cinquantaine de téléphones lors d’un concert du même groupe canadien le 14 janvier à la Lotto Arena à Anvers.
  2. Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    Une nouvelle demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

    La cour d'appel de Paris a à nouveau rejeté lundi une demande de mise en liberté du maire de Levallois-Perret Patrick Balkany, 71 ans, une semaine avant l'ouverture de son procès en appel pour blanchiment aggravé. La cour a également rejeté une demande d'abaissement de la caution de 500.000 euros imposée à l'élu - actuellement incarcéré à la prison parisienne de la Santé - dans le cadre du contrôle judiciaire accordé après sa condamnation pour fraude fiscale.