Plein écran
© ap

Nadine Morano s'énerve sur les Guignols

Sur Twitter, la ministre française Nadine Morano s'est violemment énervée contre "Les Guignols de l'Info" de Canal+, pointe PureMédias.

Le Nouvel Observateur révélait hier que tous les ministres de Nicolas Sarkozy avaient été conviés à la plus grande prudence sur les réseaux sociaux en cette période pré-électorale. La ministre chargée de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle n'a visiblement pas compris les consignes: "La vulgarité tue la dérision et assassine l'humour. Les Guignols sont cachés pour mieux distiller leur médiocrité," a-t-elle ainsi tweeté samedi.

Et Morano de critiquer l'équipe actuelle des auteurs des Guignols en louant Bruno Gaccio, à l'écriture des Guignols de 1992 à 2007: "Du temps de Bruno Gaccio, ils me faisaient rire. Reviens Bruno! Toi au moins tu sais caricaturer, ta plume est acide mais juste."

Celle qui a récemment fait condamner un journaliste de l'Est Républicain pour diffamation a également posté: "Hier soir, moment de repos je regarde Les Guignols de l'info. L'horreur ma marionnette... Je comprends pourquoi ma famille ne regarde plus". "Quand même ces gens là oublient que nous avons des enfants. Et la caricature n'est pas l'invention d'une créature!"

Selon le quotidien régional français, la ministre aurait provoqué du retard sur un vol car elle refusait de se soumettre à un contrôle de sécurité à l'aéroport de Rome, ce que Nadine Morano dément formellement. La justice française a estimé que le journaliste n'avait pas suffisamment fourni de preuves pour écrire son article intitulé "Caprice". Elle a donc condamné le journaliste à 150 euros d'amende avec sursis et à verser un euro symbolique de réparation à la ministre.
 
Nadine Morano est régulièrement la cible de railleries notamment par
Yann Barthès du Petit Journal (également sur Canal+). On y a vu plusieurs fois la ministre se déchaîner sur la piste de danse avec les jeunes de l'UMP ou confondre le chanteur Renaud et le constructeur automobile homonyme (voir la vidéo ci-dessous).

Ce n'est pas la première fois que Morano attaque les Guignols de l'Info puisqu'elle avait déclaré début septembre: "Ma marionnette est moche, bête et ridée." Avec ce genre de tweets, Nadine Morano peut évidemment craindre un retour de flammes. (mdv)