Plein écran
© reuters

Naufrage indonésien: 29 morts, encore 41 disparus

Au moins 29 personnes parmi lesquelles des enfants ont péri dans le naufrage d'un ferry au large des côtes indonésiennes, et 41 sont portées disparues, selon un nouveau bilan des autorités locales mercredi.

Environ 70 passagers ont été secourus par les sauveteurs qui poursuivaient leurs recherches mercredi pour trouver d'autres survivants.

Le bateau de 48 mètres reliait l'île des Célèbes (Sulawesi) à l'île voisine de Selayar lorsqu'il a été surpris par des vents violents et de hautes vagues. Des images du naufrage montraient des passagers s'accrochant sur un côté du KM Lestari en train de couler, alors des vagues déferlaient sur des camions et autres véhicules sur le bateau à environ 300 mètres des côtes des Célèbes.

Cet accident s'est produit le même jour que l'annonce de la fin de recherches de 164 personnes disparues après qu'un autre ferry a coulé la semaine dernière sur l'île de Sumatra, dans le lac Toba, plan d'eau touristique et l'un des plus profonds au monde. Seule la mort de trois passagers a été confirmée, tandis que 21 ont survécu.

Concernant le naufrage survenu mardi, une flotte de petits bateaux a tenté de sauver les passagers car les intempéries empêchaient des bâtiments plus importants de s'approcher, a indiqué le ministère des Transports.

"Les derniers passagers à bord ont été évacués vers 00H05", dans la nuit de mardi à mercredi, a déclaré un responsable du ministère, Agus H. Purnomo, dans un communiqué.

"Le capitaine et le propriétaire du bateau étaient les derniers à quitter le ferry", a-t-il précisé, ajoutant que les secouristes poursuivaient leurs recherches pour tenter de retrouver des survivants.

Le transport par bateau est très répandu pour relier les 17.000 îles et îlots de l'Indonésie, pays d'Asie du Sud-Est où les accidents mortels sont fréquents en raison de faibles mesures de sécurité et d'embarcations souvent surchargées.

  1. Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

    Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

    Quand le vol MH17 de Malaysia Airlines qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur s’est crashé, c’est lui qu’on a appelé. Le sergent Rod Anderson était le commandant de la Disaster Victim Identification pour la police fédérale australienne. C’est lui qui a été chargé d’identifier les victimes et de rendre les dépouilles à leurs familles. Pour rappel, 238 personnes dont 15 membres d’équipage ont perdu la vie le 17 juillet 2014.