Tedros Adhanom Ghebreyesus.
Plein écran
Tedros Adhanom Ghebreyesus. © Bernd von Jutrczenka/dpa

Ne dites plus “coronavirus” mais “Covid-19”

MISE À JOURL’OMS a estimé mardi qu’il y avait une “chance réaliste de stopper” la propagation dans le monde du nouveau coronavirus, désormais officiellement appelé “Covid-19".

“Si nous investissons maintenant (...) nous avons une chance réaliste de stopper cette épidémie”, a déclaré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse à Genève, où siège l’OMS.

Il a aussi annoncé que le nouveau coronavirus se nommait dorénavant Covid-19 après s’être provisoirement appelé “2019-nCoV”.

La nouvelle dénomination a été choisie de manière à être “facile à prononcer”, tout en restant sans référence “stigmatisante” à un pays ou à une population en particulier, a-t-il souligné.

Il a expliqué que “co” signifiait corona, “vi” virus et que “d” avait été choisi pour “desease” (maladie en anglais). Le chiffre 19 indique l’année de son apparition (2019).

Quelque 400 scientifiques du monde entier ont entamé mardi une rencontre de deux jours sous les auspices de l’OMS destinée à intensifier la lutte contre cette maladie.

  1. Le mystère de Ferrera Erbognone: les habitants d'un village de Lombardie semblent tous immunisés contre le virus

    Le mystère de Ferrera Erbognone: les habitants d'un village de Lombardie semblent tous immunisés contre le virus

    Les plus de 1.000 habitants du village de Ferrera Erbognone, dans le nord de l’Italie, ne semblent pas être sensibles au coronavirus. Alors que les infections et les décès dus au Covid-19 frappent à grande échelle les municipalités environnantes, le village de la région italienne de Lombardie, qui a été durement touchée, est épargné. Les scientifiques pensent que les habitants sont immunisés contre la maladie. Des analyses de sang doivent montrer comment cela est possible.