Benjamin Netanyahu et Benny Gantz
Plein écran
Benjamin Netanyahu et Benny Gantz © AFP

Netanyahu jette l’éponge, place à Benny Gantz

Mise à jourLe Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé lundi soir qu’il renonçait à tenter de former un gouvernement, laissant la voie libre à son rival centriste Benny Gantz.

“Il y a peu de temps j’ai annoncé au président (Reuven Rivlin) que je lui rendais mon mandat de tenter de former un gouvernement”, a annoncé M. Netanyahu dans une vidéo mise en ligne sur son compte Facebook, en s’adressant aux “citoyens israéliens”. Le président Rivlin a indiqué peu après dans un communiqué de ses services qu’il avait l’intention de mandater désormais M. Gantz, chef du parti Bleu-Blanc, pour tenter à son tour de former un gouvernement.

Benny Gantz va tenter sa chance

Toutes les factions de la Knesset vont être informées que “le président a l’intention de transférer le mandat pour former le gouvernement, dès que possible, au président de Bleu-Blanc, le député Benny Gantz”, selon le communiqué, qui a précisé que ce transfert aurait lieu jeudi. M. Gantz, un ancien chef de l’armée, disposera aussi de 28 jours pour remplir à bien cette tâche qui s’annonce d’ores et déjà difficile.

Deux candidats presque à égalité

À l’issue des élections législatives du 17 septembre, Benjamin Netanyahu et son rival Benny Gantz ont récolté respectivement les soutiens de 55 et 54 élus pour diriger le prochain gouvernement, mais sans atteindre le seuil de 61 députés leur permettant de former un gouvernement majoritaire.

Le président Rivlin avait mandaté M. Netanyahu, qui cherche à prolonger son règne, déjà le plus long de l’histoire d’Israël, pour tenter de rallier M. Gantz dans un gouvernement d’union. Mais les pourparlers n’ont pas abouti.

“Le temps est venu pour agir”

“Le temps est venu pour agir”, a indiqué lundi soir le parti Bleu-Blanc. “Bleu-Blanc est déterminé à former un gouvernement d’union libéral, mené par Benny Gantz, pour lequel les gens en Israël ont voté il y a un mois”, a-t-il ajouté. Par “libéral”, le parti veut dire qu’il cherchera à limiter l’influence des partis religieux dans la formation d’un gouvernement de coalition.

Plein écran
© AFP
Plein écran
© AFP
  1. Christian Brückner épiait-il Maddie? Le même “blond suspect” repéré quatre fois près de la résidence

    Christian Brückner épiait-il Maddie? Le même “blond suspect” repéré quatre fois près de la résidence

    Christian Brückner, le nouveau suspect principal de l’enquête sur la disparition Madeleine McCann, a probablement épié durant plusieurs jours l’appartement occupé par la famille McCann à l’Ocean Club de Praia da Luz, dans l’Algarve. C’est en tout cas la conclusion de The Sun et du Daily Mail à la lecture des déclarations des différents témoins. Depuis la diffusion du portrait du suspect principal, les quotidiens britanniques, qui ont évidemment suivi le dossier Maddie depuis la première heure, voient en lui le fameux “blond louche” décrit par de nombreux témoins à l’époque de la disparition de la fillette en 2007. L’homme à l’attitude patibulaire n’avait jamais été retrouvé.
  2. Accord sur la réouverture des frontières intérieures de l’UE à partir du 15 juin, excepté en Espagne
    Mise à jour

    Accord sur la réouvertu­re des frontières intérieu­res de l’UE à partir du 15 juin, excepté en Espagne

    “Un accord a été conclu avec la plupart des pays de l’espace Schengen pour rouvrir les frontières intérieures (de l’UE) à partir du 15 juin”, a tweeté Pieter De Crem, ministre de l’Intérieur, à l’issue de la réunion de l’Union européenne. Seule l’Espagne n’ouvrira pas ses frontières avant le 1er juillet. ‘Il convient de s’informer via les Affaires étrangères pour obtenir les informations exactes par pays”, a-t-il également recommandé.