Benjamin Netanyahu durant un meeting électoral à Rosh HaAyin, le 13 février 2020.
Plein écran
Benjamin Netanyahu durant un meeting électoral à Rosh HaAyin, le 13 février 2020. © AFP

Netanyahu refuse de commenter les frappes sur Damas: “C'était peut-être les Belges"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a refusé de commenter vendredi les frappes de missiles nocturnes qu'on soupçonne Israël d'avoir lancées sur Damas dans la nuit et qui ont coûté la vie à sept personnes. "C'était peut-être la force aérienne belge", a-t-il répondu pour esquiver les questions sur la responsabilité de son État.