Plein écran
© REUTERS

Nigel Farage aspergé de milkshake lors d’une visite à Newcastle

Nigel Farage a été frappé par un milkshake dans le centre-ville de Newcastle, où il était en campagne pour les élections européennes.

L’eurodéputé britannique et leader du parti “Brexit Party” Nigel Farage a été aspergé de milkshake par un passant ce lundi après-midi dans le centre-ville de Newcastle. L’homme politique venait de prononcer un bref discours dans le cadre de sa campagne pour les élections européennes.

Un homme de 32 ans prénommé Paul Crowther a été arrêté pour “agression”, a annoncé la police de Northumbria. Alors qu'il était en train de se faire menotter par les forces de l’ordre, il a déclaré devant les médias: “Je ne savais pas qu’il était en ville, je me suis dis que c'était ma chance. C’est un droit de protester contre des personnes comme lui. La bile et le racisme qu’il vomit dans ce pays sont bien plus dommageables qu’un peu de milkshake sur son front”.

“J’attendais de boire mon milkshake avec impatience, mais je pense qu’il a servi à quelque chose de plus important", a-t-il encore ajouté.

Selon certaines personnes présentes lors de l’incident, Nigel Farage était furieux, et aurait même lancé à ses gardes du corps: “C’est un échec total, vous auriez dû le voir arriver à un kilomètre”.

Il s’est ensuite emparé de Twitter pour rejeter la faute sur les électeurs qui avaient voté contre le Brexit lors du référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne. “Malheureusement, certains ‘Remainers’ [les pro-UE, ndlr] se sont radicalisés, au point qu’une campagne normale devient impossible. Pour qu’une démocratie civilisée fonctionne, il faut le consentement des perdants. Les politiciens qui n’ont pas accepté le résultat du référendum nous ont menés à cela”, a-t-il écrit.

Plein écran
© REUTERS
Plein écran
Paul Crowther a été arrêté par les forces de l’ordre pour suspicion “d’agression”. © AP
Plein écran
© AP