Plein écran
© Dr.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Omar Raddad

Pour Omar Raddad, elles constituent un motif d'espoir: les traces d'ADN découvertes en 2015 sur des scellés ne sont pas les siennes, et la poursuite de leur exploitation pourra peut-être faire progresser l'enquête sur le meurtre de Ghislaine Marchal commis en 1991.