Plein écran
© afp

"On entre en ville avec la peur de ce qu'on pourrait y découvrir"

VideoLa Bosnie et la Serbie, où les pires intempéries depuis 120 ans ont fait jusqu'à maintenant au moins 44 morts et provoqué l'évacuation de plusieurs dizaines de milliers de personnes, poursuivaient dimanche la lutte contre les inondations.

Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© reuters
Plein écran
© reuters
Plein écran
© reuters
Plein écran
© afp
Plein écran
© reuters

Au moins 44 personnes ont été tuées ces derniers quatre jours dans les pires intempéries que connaissent la Bosnie, la Serbie et la Croatie voisine depuis plus d'un siècle, a-t-on indiqué de sources officielles. "A Obrenovac (près de Belgrade), nous avons découverts 12 corps", a dit le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic, précisant que le bilan dans son pays montait ainsi à 16 morts.

En Bosnie, les autorités ont fait état d'au moins 27 morts et celles de Croatie ont annoncé un mort dimanche. En Bosnie, dans le seule ville de Doboj (nord), au moins vingt personnes ont péri, selon son maire Obren Petrovic. La situation reste très critique le long de la Sava qui longe la Bosnie au nord et traverse la Serbie à l'est de Belgrade, où elle se jette dans le Danube. En Bosnie toujours, les villes de Samac, entièrement submergée par les eaux, et Bijeljina, ainsi que leurs alentours sont les plus touchées. Environ 10.000 personnes ont été évacuées dans cette zone, selon les médias locaux.

Appels au secours
Les opérations d'évacuation par bateaux pneumatiques et hélicoptères, dont plusieurs appareils dépêchés en Bosnie par la Slovénie et la Croatie. Des centaines de personnes lancent des appels au secours à Samac et attendent l'évacuation. "Dès l'aube, nous avons dépêché des équipes de sauveteurs dans une zone de la ville où l'on ne pouvait pas accéder jusqu'à maintenant. Il y a des malades qui attendent. On entre en ville avec la peur de ce qu'on pourrait y découvrir", a dit le maire de cette ville, Samo Minic, à la radio publique.

Des dizaines de bourgades ont été dévastées par des glissements de terrain dans plusieurs régions du pays, notamment dans les alentours de Zenica, ont raconté les rescapés, réfugiés dans des casernes et écoles.

En Serbie, environ 20.000 personnes ont été évacuées de plusieurs villes, notamment à Obrenovac, près de Belgrade. Plus de 100.000 foyers sont toujours privés d'électricité dans les deux pays.

Des milliers de volontaires ont rejoint les secouristes épuisés et les forces armées, notamment pour renforcer les digues. Des dizaines d'équipes de secouristes dépêchés par des pays européens et la Russie sont arrivés sur place également, ainsi que des camions transportant des médicaments et des vivres.

  1. “Ils voulaient vivre le rêve américain”: l’histoire derrière la photo déchirante d’Oscar et sa petite fille

    “Ils voulaient vivre le rêve américain”: l’histoire derrière la photo déchirante d’Oscar et sa petite fille

    La photo des corps inertes d’Oscar Alberto Martinez Ramirez, un migrant salvadorien de 26 ans, et de sa petite fille Valeria, 23 mois, gisant le long des rives du Rio Grande, bouleverse le monde entier. Emportés par le courant, ce père de famille et sa fillette se sont noyés en voulant traverser le fleuve qui sépare les Etats-Unis du Mexique. Ils aspiraient à une vie meilleure et voulaient vivre le rêve américain. “Ils sont morts dans les bras l’un de l’autre”, témoigne la maman d’Oscar, anéantie.