Plein écran
Lycée Jean Moulin, Béziers. En 2011, une professeure de mathématique s’immole en pleine cour de récréation. © AFP

“Pensez à l’euthanasie”, la réponse choc de la directrice des ressources humaines

Des propos particulièrement inappropriés dans un établissement marqué par... six suicides ces dernières années. 

Convoqués au lycée Jean Moulin de Béziers par la directrice des ressources humaines du rectorat d’académie de Montpellier ce 21 février dernier, les enseignants de Gestion administration venaient évoquer leur avenir compromis par la réforme de l’éducation. Leur emploi était en effet voué à disparaître à moyen terme. 

“Pensez à l’euthanasie”

Inquiète quant aux possibilités de reconversion limitées, une enseignante de Narbonne avait alors interpellé la directrice de RH lors de cette réunion de crise: 

- “Que doit-on faire si les propositions de reconversion ne nous conviennent pas?" 

- “Pensez à l’euthanasie", répondit alors la préposée devant une foule médusée. 

Tenus sur le “ton de l’humour”, ces propos prononcés au lycée Jean Moulin de Béziers n’en ont pas moins déclenché une vive polémique. Et pour cause: six employés et/ou professeurs s’y sont donné la mort ces dix dernières années

“Agression psychologique”

Les syndicats dénoncent “une agression psychologique” et une “incitation au suicide”: “La réforme induit des suppressions de postes. Pour des agents qui passent des concours assez sélectifs, savoir qu’ils seront bientôt obsolètes, c’est une situation de stress. Savoir qu’après l’obsolescence, il y a l’euthanasie, c’est vraiment un contexte très morbide”, souligne Gérard Lenfant (CFE-CGC).

Le rectorat s’excuse

Contacté par France 3 Régions, le rectorat s’est excusé pour “ces propos regrettables, tenus sans volonté de nuire, ni de heurter (...) Il s’agit d’une vraie maladresse pour laquelle la Directrice des ressources humaines s’excuse auprès des personnes choquées”, ajoute la DRH. 

Le syndicat a annoncé sa volonté de porter plainte pour incitation au suicide.