Plein écran
Édouard Philippe lors de la visite du Premier ministre russe Dmitri Medvedev au Havre le 24 juin dernier. © AFP

Placé en garde à vue, un proche d’Édouard Philippe se fait passer pour l’un de ses conseillers

Interpellé après avoir frappé un gendarme, un proche du Premier ministre français s’est fait passer pour un conseiller de ce dernier afin d’abréger sa garde à vue, rapporte Médiapart.

Khalid Bouksib avait été interpellé le 23 juin à Rouen après une altercation avec un CRS au domicile de ses parents. “Tu ne sais pas à qui tu as affaire”, aurait lancé l’individu au gendarme qui lui demandait de décliner son identité. Il lui aurait ensuite donné trois coups de poing au visage.

Placé en garde à vue, Khalid Bouksib aurait prétendu être le “conseiller diplomatie et communication” d’Édouard Philippe. Il a ensuite invoqué la visite du Premier ministre russe Dmitri Medvedev prévue lundi 24 juin au Havre pour pouvoir sortir de garde à vue. Khalid Bouksib nie aujourd’hui s’être fait passer pour un collaborateur de Matignon.

Un camarade de boxe d’Édouard Philippe

De son côté, l’entourage d’Édouard Philippe a confirmé à Médiapart et à la justice que Khalid Bouksib n’avait aucune fonction au cabinet du Premier ministre et qu’il ne devait en rien assister à la visite du Premier ministre russe.

Camarade de boxe du Premier ministre français, l’homme fut “”consultant sur les relations franco-marocaines” lorsque M. Philippe était maire du Havre.