Plein écran
© ap

Plus aucun espoir pour les naufragés du Rabaul Queen

Les recherches se poursuivaient dimanche après le naufrage d'un ferry jeudi au large de la Papouasie-Nouvelle Guinée, mais les secours n'avaient plus aucun espoir de retrouver des survivants parmi la centaine de personnes toujours portées disparues.

Plein écran
© afp

Le Rabaul Queen a sombré tôt jeudi matin à neuf milles (16 km) des côtes, dans des conditions météo très mauvaises. Jusqu'à présent, 246 survivants et cinq corps ont été récupérés grâce à une opération de secours commune menée par l'Australie et la Papouasie-Nouvelle Guinée. Le ferry transportait 350 personnes et 12 membres d'équipage, selon la compagnie Rabaul Shipping, propriétaire du bateau.
 
"Bien que les opérations de sauvetage se poursuivent, quand le temps nous le permet, nous recherchons essentiellement des corps, à partir de maintenant", a déclaré le coordinnateur des secours, Nurur Rahman, de l'Autorité de sécurité maritime de la Papouasie-Nouvelle Guinée (NMSA). "S'il y avait eu des survivants actifs à l'intérieur de canots de survie ou avec des gilets de sauvetage dans le périmètre de recherche, nous les aurions déjà repérés et récupérés", a-t-il ajouté.
 
Les autorités locales ignorent encore ce qui a causé le naufrage mais citent comme possibilités les conditions météo, l'âge du bateau et sa capacité à entreprendre un trajet dans une mer démontée.
 
Le navire transportait principalement des habitants de la région, dont beaucoup d'étudiants se rendant de Kimbe à Lae, une ville universitaire.
 
Le ferry assurait chaque semaine la liaison Kimbe-Lae depuis 11 ans, sans incident, selon Rabaul Shipping. (belga/7sur7)