Plein écran
© ap

Plus de 350 enfants abandonnés sur la route au Mexique

Les autorités mexicaines ont annoncé samedi qu'elles avaient trouvé plus de 370 enfants abandonnés par des trafiquants qui essayaient d'entrer aux États-Unis.

L'Institut National des Migrations (INM) a précisé qu'un très grand nombre d'enfants de différents pays d'Amérique Centrale avaient été découverts trouvés au cours d'une seule semaine du mois de mars.

Ces chiffres incluent 163 enfants abandonnés parce qu'ils ne voyageaient pas avec un adulte de leur famille ou un adulte proche, ajoute l'INM.

Dans plusieurs cas, les enfants ont été abandonnés à des points de passage dangereux ou difficiles par des guides qui avaient été payés de 3.000 à 5.000 dollars, souligne le communiqué de l'INM.

Les enfants ont été trouvés entre le 17 et le 24 mars dans 14 États, indique l'INM qui ne fournit aucune précision sur leur âge ou sur leur nationalité.

"Les enfants montraient des signes de fatigue extrême, avaient des blessures aux pieds, souffraient de déshydratation, étaient déboussolés et ne savaient plus où ils avaient été abandonnés", précise l'INM.

Les autorités ont pu arrêter neufs trafiquants soupçonnées d'être en rapport avec ces affaires d'abandon.

L'INM souligne par ailleurs que le nombre d'enfants migrants voyageant seuls à travers le Mexique "a considérablement augmenté" au cours de ces derniers mois.

Chaque année quelque 140.000 migrants, pour la plupart originaires d'Amérique centrale, traversent le Mexique pour rejoindre les États-Unis.

Les migrants sont souvent la cible de bandes criminelles, sont l'objet de vols, de tentatives d'extorsion, de viol, d'enlèvement et même de meurtre.

  1. Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

    Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

    Quand le vol MH17 de Malaysia Airlines qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur s’est crashé, c’est lui qu’on a appelé. Le sergent Rod Anderson était le commandant de la Disaster Victim Identification pour la police fédérale australienne. C’est lui qui a été chargé d’identifier les victimes et de rendre les dépouilles à leurs familles. Pour rappel, 238 personnes dont 15 membres d’équipage ont perdu la vie le 17 juillet 2014.