Plein écran
© afp

Plus de 600 personnes toujours portées disparues en Californie

UpdateLe nombre de personnes portées disparues dans l'incendie qui ravage actuellement la Californie est monté jeudi à plus de 600 personnes, a annoncé le shérif local. Sept nouveaux corps ont été retrouvés, portant le bilan du "Camp Fire" à 63 morts.

Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© reuters
Plein écran
© afp
Plein écran
© reuters

Le nombre de personnes recherchées a plus que doublé au cours de la journée de jeudi, s'établissant désormais à 631 personnes. Plus tôt dans la journée, une liste de 300 personnes avait été publiée.

Un bilan provisoire de 63 morts 
"Je veux que vous compreniez le chaos exceptionnel auquel nous avons fait face" lorsque le feu s'est déclenché, a déclaré jeudi soir devant des journaliste le shérif du comté de Butte, Kory Honea, pour justifier cette brutale augmentation.

Certaines des personnes manquant à l'appel ont pu être hébergées par leur famille ou des amis mais d'autres ont pu mourir dans l'incendie, avait-il expliqué plus tôt.

Au huitième jour du sinistre, sept nouveaux corps ont été retrouvés, portant le bilan du "Camp Fire" à 63 morts, a-t-il par ailleurs indiqué. Cet incendie était d'ores et déjà le plus meurtrier de l'histoire de cet Etat de l'ouest américain.

Trump sur le terrain samedi
Le shérif avait indiqué auparavant que des tests ADN étaient en cours pour confirmer l'identité des victimes.

A plusieurs centaines de kilomètres au sud, près de Los Angeles, le "Woolsey Fire" a, lui, fait au moins trois morts.

La Maison Blanche a annoncé que Donald Trump irait samedi à la rencontre des personnes touchées par l'incendie. Le président a décrété l'état de "catastrophe majeure" pour les zones incendiées, après avoir créé la polémique en accusant l'Etat de Californie, contrôlé par les démocrates, de mauvaise gestion des forêts alors que celles-ci sont en majorité sous le contrôle de l'Etat fédéral.

Les secours se concentrent sur la petite ville de Paradise, dans le comté de Butte, au nord de la capitale Sacramento, prisée des retraités et presque entièrement détruite par l'incendie.

Au total, 461 secouristes, aidés de 22 chiens spécialisés dans la recherche de restes humains, sont déployés sur le terrain, se rendant de maison en maison dans la ville dévastée.

"Notre mission est de trouver les victimes de cet incendie, de les récupérer et de les identifier pour informer leurs proches et leur donner des réponses", a indiqué le responsable des enquêtes au sein de la police du comté de Butte, Steve Collins, cité par CNN.

Plein écran
© afp
  1. Top jobs européens: Ursula von der Leyen face au verdict du Parlement européen

    Top jobs européens: Ursula von der Leyen face au verdict du Parlement européen

    Deux semaines auront-elles suffi à Ursula von der Leyen pour convaincre les eurodéputés? Les élus vont décider mardi soir s'ils élisent ou non la ministre allemande à la tête de la Commission européenne lors d'un vote couperet, car il n'offre pas de seconde chance. L'attitude des élus eurosceptiques pourrait être déterminante. Ils pourraient faire pencher la balance en sa faveur mais ce soutien serait embarrassant pour la prochaine présidente de la Commission.
  2. Un “guérisseur” allemand ne devrait pas aller en prison suite aux décès de 3 patients dont une Belge

    Un “guérisseur” allemand ne devrait pas aller en prison suite aux décès de 3 patients dont une Belge

    Un tribunal de la ville allemande de Krefeld, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, a condamné lundi le "guérisseur" du cancer Klaus Ross, 62 ans, à deux ans de prison avec sursis. Celui dont le centre pour le traitement du cancer a été fermé il y a quelques années est tenu pour responsable de la mort de trois patients, dont une femme belge. Le ministère public allemand avait requis une peine de trois ans de prison.