Plus de 90 décès en 24h aux Pays-Bas

Le nouveau coronavirus a déjà fait au moins 864 victimes aux Pays-Bas, dont 93 sont décédées dimanche, selon les derniers chiffres de l'Institut national pour la santé publique et l'environnement (RIVM).

Plein écran
© EPA

Comme en Belgique, le comptage des décès peut avoir quelques jours de retard, car les informations proviennent des différents hôpitaux du pays. Le nombre de 93 décès ne reflète en outre pas totalement la réalité, car il ne comprend que les personnes décédées après avoir été testées positives, or toute la population n'est pas dépistée. 

3.990 admissions

Dimanche, le nombre d'admissions à l'hôpital aux Pays-Bas a augmenté de 507 pour atteindre 3.990 au total. Le RIVM constate que dans la province du Noord-Brabant, frontalière de la Belgique, la tendance à la baisse du nombre d'hospitalisations se poursuit. En Hollande méridionale, en Hollande septentrionale, en Gueldre et dans le Limbourg, en revanche, les admissions à l'hôpital ont été relativement nombreuses.

Au total, 11.750 contaminations au virus ont été confirmées en laboratoire, soit une augmentation de 884 cas en 24h. 

  1. Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”
    France

    Gabriel, 14 ans, violemment interpellé après une tentative de vol: “Il risque de perdre un œil”

    Dans la nuit du 25 au 26 mai dernier, Gabriel, 14 ans, a été interpellé par les forces de l’ordre après avoir tenté de voler un scooter avec un ami à Bondy, près de Paris. Le flou demeure sur les conditions de l’arrestation, rapporte Le Parisien. Le jeune garçon souffre de plusieurs lésions au visage et “risque de perdre son œil” à cause d’une fracture de l’orbite. Il est actuellement soigné à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy.
  2. L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    L’histoire émouvante d’un Marine américain qui ne veut pas quitter son chien renifleur de bombes

    Un Marine américain a fait équipe avec un chien renifleur de bombes pendant un an, à l’ambassade américaine de Kaboul. Leur déploiement s’arrête cette semaine, ils vont donc devoir se séparer. Richard Pickett-White ne peut se résoudre à quitter son berger malinois répondant au nom d’Abel. Il souhaite acheter le chien, afin qu’il puisse vivre avec lui mais l’entreprise de sécurité à qui il appartient a refusé.