Plein écran
© reuters

Plusieurs manifestants arrêtés lors du sommet de l'Otan

La police a interpellé plusieurs manifestants dimanche après-midi à Chicago, alors que des échauffourées ont éclaté en marge d'une manifestation contre la tenue du sommet de l'Otan.

Plein écran
© reuters
Plein écran
© epa
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp

Les interpellations, certaines musclées, ont eu lieu après que des manifestants eurent jeté des projectiles sur les policiers, selon la même source. La police, équipée de canons à eau, a appelé les manifestants à quitter les lieux. "Restez, à un moment il faut prendre position", ont scandé en retour des manifestants refusant de partir. Plusieurs milliers de personnes s'étaient rassemblées dans l'après-midi, des militants pacifistes et du mouvement Occupy pour l'essentiel, pour protester contre le sommet de l'Otan et réclamer que les Etats dépensent moins pour la défense et plus pour l'éducation. Les militants ont envahi les rues quasiment vides du centre historique, fortement encadrés par des forces de l'ordre à pied, à vélo ou à cheval. Ils n'ont pas été autorisés à s'approcher du centre des congrès où sont réunis jusqu'à lundi les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 pays de l'Otan et ceux des pays participant à l'opération en Afghanistan. Pour accueillir le sommet de l'Otan, Chicago a placé son centre-ville sous haute sécurité, certaines rues étant fermées à la circulation.