Plein écran
© epa

"Poutine a enfermé sa femme dans un asile psychiatrique"

De nouvelles rumeurs viennent salir la réputation déjà mise à mal de Vladimir Poutine. Des témoins affirment que le Premier ministre russe s'est "débarrassé" de son épouse de manière peu orthodoxe.

Plein écran
Plein écran
© ap

Vladimir Poutine fait couler beaucoup d'encre ces dernières semaines. Alors que les protestations continuent de plus belle en Russie contre l'ancien président accusé de fraude électorale, de nouvelles informations d'ordre privé éclatent également au grand jour.

Infidèle et violent
Il y a peu un ancien membre- infiltré- du KGB avait indiqué que Vladimir Poutine était infidèle et violent envers son épouse, Ludmila , à l'époque où il était à la tête des services de renseignement de l'Union Soviétique.  Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui s'interrogent sur la disparition de l'épouse de Poutine. En effet, celle-ci n'a plus été aperçue depuis un voyage du couple en Ecosse en juin dernier.

Pour certains témoins, l'épouse gênante du Premier ministre aurait été envoyée dans un hôpital psychiatrique. "Elle est enfermée dans un asile psychiatrique quelque part en dehors de Moscou", indique une source au journal The Daily.

Vladimir le terrible
D'après plusieurs proches de l'homme d'Etat, Vladimir Poutine serait surnommé "Ivan le Terrible", du nom de cet ancien Tsar russe, un homme cruel qui a eu sept épouses dont certaines ont été assassinées tandis que d'autres avaient été enfermées dans un couvent.

Selon les rumeurs, Vladimir Poutine aurait eu une liaison avec au moins deux jeunes femmes ces quatre dernières années. Un enfant illégitime serait né de son idylle avec Alina Kabaeva, une ancienne gymnaste de 28 ans, désormais membre de la Douma. L'homme fort de la Russie aurait également succombé aux charmes de Yana Lapikova, un modèle sexy de 25 ans. (CB)