Plein écran
© getty

Puissant séisme au Japon : aucun dégât majeur

Mise à jourUn avis de tsunami a été émis mardi soir dans le nord-ouest du Japon après un fort séisme, mais aucun dégât majeur ni blessé grave n’a été rapporté dans l’immédiat.

Plein écran
© EPA

La magnitude de ce tremblement de terre survenu à 22 h 22 locales (15 h 22 en Belgique) était de 6,4 selon les mesures de l’institut de géophysique américain USGS. L’Agence nationale de météo japonaise l’a évaluée selon une méthode différente à 6,8.

Petit raz-de-marée

Un raz-de-marée d’un mètre était attendu sur une partie de la côte nord-ouest de l’île de Honshu (la principale de l’archipel), le long des préfectures de Yamagata, Niigata et Ishikawa, d’après les estimations de l’Agence nationale de météo. Celle-ci a mesuré un petit raz-de-marée en deux points un peu plus tard. Les pompiers ont pour leur part fait état de deux femmes blessées, une sexagénaire et une autre de 82 ans, qui “ont chuté à cause du séisme mais sont conscientes”.

Zone rurale

Le tremblement de terre s’est produit en pleine nuit dans une zone en grande partie rurale et il n’est ainsi pas facile de tout évaluer rapidement. La NHK a rapporté des glissements de terrain au moment où des habitants étaient en train d’évacuer leurs logements. Le gouvernement a monté une cellule spéciale pour suivre la situation et mettre en oeuvre les dispositions nécessaires, a précisé le porte-parole de l’exécutif, Yoshihide Suga, lors d’un point de presse.

Région de Niigata

La région de Niigata (nord-ouest) a quant à elle déjà été affectée par des séismes meurtriers en 2004 et 2007, qui ont entraîné l’arrêt de la centrale Kashiwasaki-Kariwa, la plus importante du pays avec 7 réacteurs, un site qui n’avait que partiellement redémarré avant d’être de nouveau totalement arrêté en raison des nouvelles dispositions prises après le tsunami de 2011.