Plein écran
© ap

Quatorze morts dans un nouvel attentat en Russie

UpdateLe bilan de l'explosion survenue lundi matin dans un trolleybus à Volgograd, en Russie, a été revu à la hausse à 14 décès, selon des sources des institutions locales de santé. L'attaque aurait également fait 28 blessés. Selon le centre d'information du comité anti-terrorisme national, la cause la plus probable de l'explosion est une bombe placée dans l'espace passagers du trolleybus. Une enquête a été lancée, dont les premières observations indiquent que l'explosion serait due à un kamikaze masculin.

Plein écran
© anp
Plein écran
© ap
Plein écran
© getty
Plein écran
© getty
Plein écran
© reuters
Plein écran
© ap
Plein écran
© ap
Plein écran
© reuters

Les enquêteurs ont ouvert une enquête pour "acte terroriste" et les autorités annoncé un nouveau renforcement des mesures de sécurité après cette nouvelle explosion, qui intervient à moins de six semaines des JO d'hiver (7 au 23 février) de Sotchi.

L'explosion est survenue peu avant 08H30 (04H30 GMT) à un arrêt proche du centre-ville de Volgograd, ville située à environ 1.000 kilomètres au sud de Moscou et à proximité du Caucase russe instable. Le véhicule a été réduit à l'état de carcasse, soufflant les fenêtres des immeubles aux alentours.

Jeunes
Selon des témoins, le véhicule était essentiellement occupé par des jeunes, se rendant au collègue ou à l'université. L'explosion a eu lieu a 08h23 locales (04h23 GMT). Selon les images montrées à la télévision russe, le véhicule a été totalement détruit.

Selon un bilan provisoire donné par le porte-parole du comité d'enquête, Vladimir Markine, quatorze personnes sont mortes et 15 ont été blessées. Selon les agences russes, un enfant d'un an figure parmi les blessés.

Enquête pour attentat terroriste
Le comité d'enquête, organisme chargé des principales investigations en Russie, a ouvert une enquête pour "attentat terroriste" et "trafic d'armes", a indiqué M. Markine aux agences russes. "Le trolleybus a été totalement détruit", a-t-il précisé. "Je n'ai pas compris tout de suite qu'il s'agissait d'un trolleybus tellement il était détruit", a raconté une femme interrogée sur place par la télévision publique russe.

Selon le ministère des Situations d'urgence, plus de 450 représentants des forces de l'ordre ont été dépêchés et 120 membres des services techniques. Le gouverneur de la région de Volgograd, Sergueï Bojenov, a annoncé une réunion d'urgence du gouvernement de la région et un renforcement des mesures de sécurité.

Sécurité renforcée
Le président Vladimir Poutine a été informé de la situation lors d'une réunion avec le ministre de l'Intérieur, Vladimir Kolokoltsev, et le directeur du FSB (services secrets), Alexandre Bortnikov, a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. M. Bortnikov doit se rendre à Volgograd. Les mesures de sécurité ont été renforcées dans toutes les principales gares et principaux aéroports de Russie.

La région avait déjà été placée en état d'alerte et les mesures de sécurité renforcées dans toutes les principales gares et principaux aéroports de Russie après une première explosion dimanche dans la gare centrale de Volgograd, l'une des les plus fréquentées du sud de la Russie.

Le Comité international olympique a réagi lundi en indiquant n'avoir aucun doute sur la capacité des autorités russes à assurer la sécurité sur les lieux des compétitions sportives, qui se tiendront du du 7 au 23 février. Selon Alexei Filatov, un vétéran de la force spéciale ALFA, spécialisée dans la lutte anti-terroriste en Russie, les villes proches de Sotchi sont actuellement les plus vulnérables à de nouvelles attaques. La ville de Sotchi elle-même a vu sa sécurité renforcée en vue de l'événement et ne devrait pas être la cible des terroristes, pense-t-il.

17 morts hier
Le bilan de l'explosion, intervenue en plein milieu d'un week-end marquant le début des fêtes pour de nombreux Russes, est passé dans la nuit à 17 morts avec le décès d'un homme qui était hospitalisé dans les services d'urgences, selon des sources médicales citées par les agences russes.

Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier en Russie depuis près de trois ans. L'attentat a été commis par une femme kamikaze qui s'est fait exploser devant les portiques de sécurité installés à l'entrée de la gare. Une enquête a été ouverte pour "attentat terroriste".

D'après le site internet Lifenews.ru, la femme qui s'est fait exploser est Oksana Aslanova, dont la tête arrachée, a été découverte sur les lieux de l'attentat.

"Veuve noire"
Il s'agirait d'une "veuve noire", surnom donné aux veuves de rebelles qui visent ensuite des civils russes pour venger leurs proches tués par les forces russes. Recherchée depuis juin 2012, Oksana Aslanova était amie d'une autre kamikaze qui avait tué six personnes à Volgograd en octobre en se faisant exploser dans un autobus rempli d'étudiants, écrit Lifenews.ru.

L'attentat a renforcé les craintes concernant la sécurité des JO d'hiver organisés en février à Sotchi, station balnéaire située aux pieds du Caucase. Vladimir Poutine a érigé ces jeux en priorité nationale et compte en faire une vitrine de la Russie. D'énormes moyens ont été investis dans des travaux tous azimuts à Sotchi, ville auparavant quasi vierge d'infrastructures sportives. La rébellion islamiste cherche à établir un Etat islamiste dans le Caucase du Nord, et son chef, Dokou Oumarov, ennemi numéro un du Kremlin, avait appelé en juillet dans une vidéo à des attaques pour empêcher "par tous les moyens" le déroulement des JO de Sotchi.

Depuis 1999, la Russie a été frappée par une série de sanglants attentats, plusieurs d'entre eux ayant été commis par des femmes kamikazes, armes privilégiées de la rébellion islamiste. Une femme a ainsi perpétré le double attentat suicide en mars 2010 dans le métro de Moscou qui a fait 40 morts. En 2004, deux femmes originaires du Caucase du Nord avaient fait exploser deux avions de ligne qui venaient de décoller de l'aéroport de Moscou-Domodedovo, tuant 90 personnes.

  1. Explosion meurtrière lors d'un mariage à Kaboul

    Explosion meurtrière lors d'un mariage à Kaboul

    Une forte explosion lors d'une fête de mariage a fait de nombreux morts et blessés samedi soir dans l'ouest de Kaboul.“À 22h40 (20h10 en Belgique) une explosion est survenue dans la salle de mariage Shar Dubai dans l'ouest de Kaboul", a indiqué à la presse le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Nasrat Rahimi sans toutefois être en mesure de fournir un premier bilan. Selon les urgences des hôpitaux de la capitale, 20 blessés ont été admis, mais des images partagées par le ministère de l'Intérieur font craindre un bilan beaucoup plus lourd. De nombreux corps sont peu à peu sortis des décombres.
  2. La colère de la mère de Simon Gautier: “On sait qu’il est là, quelque part, blessé”
    Play

    La colère de la mère de Simon Gautier: “On sait qu’il est là, quelque part, blessé”

    “On commence à être assez en colère, parce qu’on est toujours seuls”, déplore Delphine Godart, la mère de Simon Gautier, le Français disparu depuis une chute lors d'une randonnée en Italie voilà huit jours. Le jeune homme de 27 ans a lancé un appel au secours le 9 août, affirmant s’être cassé les deux jambes mais sans pouvoir donner sa localisation exacte. Depuis lors, les autorités n’ont pas déployé les grands moyens pour le retrouver.