Plein écran
Vincent Lambert © EPA

Qui est Vincent, l’homme derrière l’affaire Lambert?

Le Parisien s’est intéressé à la vie de Vincent Lambert avant son accident survenu en 2008. Portrait.

Le 29 septembre 2008, Vincent se rend au Centre hospitalier de Châlons-en-Champagne, où il est infirmier psychiatrique, quand il est victime d’un dramatique accident de voiture. Onze ans plus tard, son corps et son esprit ne répondent plus, et une seule question est dans toutes les têtes: faut-il arrêter de le soigner alors qu’il est tétraplégique en état végétatif irréversible?

“Il aurait adoré l’affaire Vincent Lambert”

Vincent avait 32 ans au moment où sa vie a basculé. Deux mois avant, il venait d’être père pour la première fois. Lui-même n’avait pas dans ses projets d’avoir un enfant, mais il a changé d’avis, convaincu par son idylle avec Rachel, sa femme et désormais sa tutrice. Lorsque les deux infirmiers se sont rencontrés, Rachel a été séduite par le charisme et l’humour de ce grand brun aux yeux noisette. 

“Il était caustique, plein d’humour noir. Finalement, il aurait adoré l’affaire Vincent Lambert”, témoigne François, son neveu. Derrière cette carapace, Vincent reste quelqu’un d’introverti et d’assez solitaire dans sa vie privée. Certainement les cicatrices de son enfance complexe. 

Une enfance particulière

Il a d’abord été élevé par le premier époux de sa mère avant d’être reconnu à six ans par son père biologique. Ses parents se marient et la famille recomposée compte neuf enfants. Les Lambert sont catholiques, pratiquants, intégristes. Dans son livre, Rachel raconte “un environnement traditionaliste, où la morale étouffe” et “une enfance compliquée” pour Vincent, adolescent timide envoyé au pensionnat.

 Il décide par la suite de s’orienter vers des études médicales. Comme Rachel, donc. Les deux personnes auraient  déjà discuté des sujets délicats, comme la fin de vie. “Pour lui, c’était un non-sens de rester alité pendant des années, il avait une vision assez radicale des choses : il était préférable de partir plutôt que de rester en vie comme un légume”, affirme Rachel dans son livre. Les membres de sa famille se déchirent aujourd’hui, la plupart réclame un arrêt des traitements, mais ses parents, ainsi que l’une de ses sœurs et un demi-frère s’y opposent.

  1. La Nasa a été piratée par un mini-ordinateur à 30 euros

    La Nasa a été piratée par un mi­ni-ordinateur à 30 euros

    Un hacker a infiltré le réseau informatique d'un centre de la Nasa l'an dernier, forçant l'agence spatiale américaine à déconnecter temporairement des systèmes de contrôle des vols spatiaux du centre affecté.L'attaque a commencé en avril 2018 et s'est poursuivie pendant près d'un an dans les réseaux du mythique Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena en Californie, a révélé l'inspecteur général de la Nasa dans un rapport publié le 18 juin.