Plein écran
© afp

"Sarkozy a demandé une gâterie à une élue"

VideoInvitée hier soir sur le plateau du Grand Journal, Marie-Célie Guillaume porte des accusations à peine voilées à l'encontre de Nicolas Sarkozy. Elle affirme, via un roman "à clé", que l'ancien président de la République aurait demandé une "gâterie" à une élue venue lui demander un soutien financier pour un projet de sa ville.

"Regarde dans quel état je suis, tu ne peux pas me laisser comme ça" aurait dit le président "très excité sexuellement" à une certaine "Madame de P.", alors qu'il devait remettre une Légion d'Honneur. "Sois gentille. Comment je vais faire mon discours là, tout de suite? Tu vois bien que j'ai besoin de me détendre! Allez c'est pas grand-chose", aurait supplié le chef de l'Etat à l'élue venue demander de l'argent pour un musée.
 
Marie-Célie Guillaume était l'invitée du Grand Journal pour son "roman" "Le monarque, son fils, son fief", à paraître le 14 juin aux éditions du Moment. Selon les codes du roman "à clé", l'auteur y utilise des personnages représentant des individus facilement reconnaissables. Et le portrait de Sarkozy - alias "Rocky"- n'est pas franchement flatteur, à en croire nos confrères de France 24.

Une scène "microscopique"
L'auteur y raconte en trois pages et en détail la scène évoquée plus haut, une scène "microscopique" selon les propres termes de Marie-Célie Guillaume, mais dont la portée risque cependant d'eclipser tout le reste du livre. Ainsi, selon la romancière, "Rocky" mimait des gestes de boxe lorsque l'élue est entrée dans son bureau, et "Le Monarque" étant pressé, la relation sexuelle aurait été assez courte.

Le livre porte sur les années de conflit, dans les Hauts-de-Seine, entre Nicolas Sarkozy et un ancien allié, l'UMP Patrick Devedjan ("L'Arménien"), dont Marie-Célie Guillaume ("La Baronne") n'est autre que la directrice de cabinet. Vexé, ce dernier s'était écarté de Sarkozy à cause de son refus de lui confier la présidence de la fédération des Hauts-de-Seine, décrit comme le "fief" de l'ancien président.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
 
"Sois gentille. Comment je vais faire mon discours là, tout de suite? Tu vois bien que j'ai besoin de me détendre! Allez c'est pas grand-chose"
"Rocky" ou "Le Monarque"

A l'UMP, qui redoute un scandale à l'approche du 2e tour des législatives, plusieurs voix se sont déjà élevées en provenance des Hauts-de-Seine pour dénoncer la démarche de Marie-Célie Guillaume. Une proche de Sarkozy, Isabelle Balkany, a ainsi qualifié d'"hallucinant" qu'une directrice de cabinet "se permette un bouquin pseudo-satirique et limite diffamatoire sur des élus d'une collectivité qui l'emploie".

"J'avais besoin d'un exutoire", a notamment expliqué Marie-Célie Guillaume. Après quelques articles dans la presse à propos de son livre, l'auteur a indiqué avoir reçu des insultes et des menaces.

Pour voir l'intervention de l'auteur au Grand Journal, voir la vidéo ci-dessus à partir de 18:33.