Plein écran
Ségolène Royal © AFP

Ségolène Royal dans le viseur de la justice

Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire concernant l'usage fait par Ségolène Royal des moyens mis à sa disposition en tant qu'ambassadrice des pôles, a-t-il annoncé mercredi.

L’ex-candidate socialiste à l'élection présidentielle de 2007, qui occupe cette fonction bénévole depuis 2017, a été mise en cause pour avoir utilisé à des fins personnelles l'enveloppe mise à sa disposition pour ses frais d'ambassadrice, notamment pour la promotion d'un de ses livres.

Le Quai d’Orsay, le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Transition écologique disposaient de trois collaborateurs et de 100.000 euros. Ces collaborateurs auraient, dit-on travaillé sur des missions qui n’ont a priori aucun rapport avec la diplomatie. On cite en exemple une visite au zoo de Bauval ou un accompagnement lors d’une séance de dédicace du livre de Ségolène Royal.