Plein écran
© thinkstock

Si vous aimez cette ville merveilleuse, n'y allez pas

Ou en tout cas, pas tous en même temps. Quelques jours avant les attentats de Barcelone et Cambrils, les Espagnols criaient leur désarroi: leurs villes sont envahies de touristes, ce qui fait monter les prix de l'immobilier et pousse les locaux à déménager. Une autre ville regrette son succès actuel: Dubrovnik en Croatie est assaillie de voyageurs depuis quelques mois. La faute à ses paysages de carte postale mais aussi et surtout à Game of Thrones.

Dubrovnik a servi de décor à la "marche de la honte" de Cerseï. Elle traverse toute la ville totalement nue sous les cris haineux de la foule. Dubrovnik sert en fait de cadre à King's Landing, la ville où vit celui qui est assis sur le trône de fer. Si l'afflux de visiteurs a permis à la Croatie de sortir d'une période de récession longue et difficile, Dubrovnik s'estime aujourd'hui "victime de son succès".

"De nombreux Américains et Canadiens viennent ici à cause de la série", explique Ivan Vukoviv, qui organise des visites de la ville depuis 12 ans. "C'est plus facile d'apprendre l'histoire si vous faites un parallèle avec certaines scènes de la série, il y a beaucoup d'histoire médiévale en commun."

Conséquences immédiates du tourisme de masse: les hôtels sont toujours plus nombreux et les bateaux de croisière font des arrêts permanents au large de la côte, déversant son flot de visiteurs d'un jour, appareil photo autour du cou ou dans la poche, dans la Perle de l'Adriatique. Ça dénature évidemment la beauté du paysage et cela pourrait faire perdre à Dubrovnik son statut de ville inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La marche de la honte de Cerseï Lannister dans "Game of Thrones".
Plein écran
La marche de la honte de Cerseï Lannister dans "Game of Thrones". © HBO

Le maire de la ville Mato Frankovic envisage de diminuer de moitié l'afflux de touristes autorisés quotidiennement et de permettre à 4000 personnes par jour d'arpenter ses rues contre 8000 aujourd'hui. Il se rend bien compte que Dubrovnik va "perdre de l'argent - un million d'euros peut-être en réduisant le nombre de touristes" mais sur le long terme, "nous gagnerons beaucoup plus." "Nous méritons d'être une destination de qualité supérieure", martelle-t-il dans le Telegraph.

"Je ne suis pas là pour rendre les gens heureux mais pour améliorer la qualité de vie de cette ville. Certains croisiéristes ne seront pas d'accord avec moi mais mon objectif principal est d'assurer la qualité pour les touristes et c'est impossible avec la situation actuelle."

Le guide conseille aux touristes d'arrêter de venir en juillet-août. La période est saturée. Une visite en automne et en hiver est préférable, d'autant que la météo reste clémente.

Plein écran
© thinkstock
  1. Le mystère de Ferrera Erbognone où les habitants semblent tous immunisés contre le virus

    Le mystère de Ferrera Erbognone où les habitants semblent tous immunisés contre le virus

    Les plus de 1.000 habitants du village de Ferrera Erbognone, dans le nord de l’Italie, ne semblent pas être sensibles au coronavirus. Alors que les infections et les décès dus au Covid-19 frappent à grande échelle les municipalités environnantes, le village de la région italienne de Lombardie, qui a été durement touchée, est épargné. Les scientifiques pensent que les habitants sont immunisés contre la maladie. Des analyses de sang doivent montrer comment cela est possible.